L'idée derrière "Artists Calling" est aussi d'aller plus loin que l'offre foisonnante sur les réseaux sociaux, auxquels tout le monde n'est cependant pas connecté
Plein écran
L'idée derrière "Artists Calling" est aussi d'aller plus loin que l'offre foisonnante sur les réseaux sociaux, auxquels tout le monde n'est cependant pas connecté © REUTERS

“Allô! Vous avez demandé un musicien?” Des concerts privés par téléphone

L’asbl Muziekpublique, la commune d’Ixelles et ses bibliothèques organiseront des “coups de fils musicaux et poétiques” gratuits les mercredis et samedis après-midis, du 13 mai au 13 juin, à destination de toute personne intéressée par ces moments d’échange.

“Artists Calling” est un nouveau projet culturel par téléphone, pensé comme une réponse artistique au confinement en pleine crise du coronavirus et inspiré par une idée du théâtre national La Colline à Paris. L’initiative vise à apporter de la gaieté aux personnes isolées et du soutien aux artistes.

Toute personne intéressée peut prendre rendez-vous auprès des bibliothèques d’Ixelles (la francophone est joignable du mardi au vendredi au 02/515.64.12). Le jour convenu, il faudra être disponible pendant une heure. Un musicien ou poète appellera pendant environ 30 minutes (éventuellement en mode vidéo, pour les utilisateurs de WhatsApp ou Skype) et interprètera une pièce musicale ou littéraire. Il sera en outre possible de prendre un moment pour parler avec l’artiste.

“L’idée était aussi d’aller au-delà des réseaux sociaux, où il y a beaucoup d’offre (des artistes), mais tout le monde n’est pas connecté. Ça permet de donner une offre différente, ce n’est pas obligatoirement via vidéo”, nous a précisé la bibliothécaire Katia De Ridder.

Le concept s’adresse à tous, pas exclusivement à un public ixellois ou bruxellois. “D’ailleurs, on ne demande pas l’adresse des gens quand ils téléphonent, on prend juste leur numéro de téléphone et leur e-mail”, glisse-t-on du côté de la bibliothèque. Des appels sont aussi prévus pour les néerlandophones.

Muziekpublique est une association axée sur les musiques du monde, acoustiques, traditionnelles et folkloriques. Les musiciens annoncés sont d’origine espagnole, sénégalaise ou arménienne.

“C’est une bonne solution pour aider des artistes de notre réseau qui sont dans le besoin. Parce que tout a été annulé. C’est une bonne manière de les aider financièrement”, nous a confié Charlotte Cauchois, de Muziekpublique.

L’asbl continue par ailleurs de travailler sur sa programmation de concerts pour la saison à venir, à partir de septembre. “De toute façon, l’été, pour Muziekpublique, c’est souvent une période un peu creuse. Mars-avril, on a dû tout annuler, c’était compliqué. On espère fortement que ça va reprendre. Auquel cas, ce serait les artistes de mars et avril qu’on essaie de reprogrammer”, explique l’assistante à la production. L’association réfléchit notamment à une nouvelle forme adaptée pour la 5e édition de son festival Hide & Seek, habituellement organisé en août dans des lieux insolites de la capitale. “On n’a pas perdu l’espoir de faire quelque chose, même symbolique”, conclut-elle.

Plus d’informations sur le site internet de Muziekpublique