Plein écran
© afp

Bellarosa: "Fier d'avoir amené la Belgique aussi loin"

Roberto Bellarosa est fier d'avoir pu hisser la Belgique à la 12e place (ex-aequo avec la Moldavie 11e) de la finale du concours de la chanson de l'Eurovision qui opposait 26 pays, samedi soir, à Malmö en Suède. "J'ai démontré à tous mes détracteurs que la Belgique avait bien sa place dans un tel événement", a-t-il confié à l'agence Belga.

Plein écran
© belga
Plein écran
© reuters
Plein écran
© getty
Plein écran
© afp

Roberto Bellarosa aura chèrement défendu ses chances samedi soir. "Je suis très content et fier d'avoir pu amener la Belgique aussi loin dans cette épreuve finale", a-t-il déclaré à l'agence Belga quelques minutes après avoir rejoint sa loge à l'issue du concours. "On m'a sous-estimé après la sélection nationale car je n'étais pas au mieux. Samedi soir, j'ai livré ma meilleure prestation et j'ai pu démontrer que, malgré mon jeune âge, je pouvais assumer de telles responsabilités."

Du haut de ses 18 printemps, le chanteur n'a pas tremblé au moment de monter sur la scène de la Malmö Arena. "La pression était énorme. Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à me produire devant les 15.000 spectateurs à Malmö et devant les millions de téléspectateurs."

Roberto Bellarosa avait déjà déjoué les pronostics en demi-finale en terminant dans le sillage du Danemark, futur vainqueur, de la Russie et de l'Ukraine, soit trois des cinq meilleures nations du concours. "Ce n'était effectivement pas simple de s'en extirper", a-t-il commenté. "Mais j'y suis parvenu. Je suis très heureux pour Emmelie (Ndlr: de Forest, la chanteuse qui représentait le Danemark). C'est une fille sympa. Sa victoire est amplement méritée."

Roberto Bellarosa revient dimanche en Belgique où son avion atterrira à 16h40 à Zaventem. "Je vais me reposer et retrouver mes proches. Je vais me remettre à écrire de nouvelles chansons. J'ai encore beaucoup de belles choses à vivre. J'ai démontré à tous mes détracteurs que je pouvais relever de grands défis comme celui de l'Eurovision. Love Kills (Ndlr: la chanson avec laquelle il a représenté la Belgique à l'Eurovision) fait désormais partie de ma vie. Je compte bien la partager désormais avec le public qui m'a beaucoup encouragé."

  1. Le premier concert parisien de Madonna a commencé à minuit, soit avec 3h30 de retard

    Le premier concert parisien de Madonna a commencé à minuit, soit avec 3h30 de retard

    Pour Madonna, "une reine n'est jamais en retard". Au risque de finir par agacer ses fans... Les 2.800 spectateurs du premier des douze concerts de la chanteuse à Paris, ont dû patienter samedi soir jusqu'à minuit tapante pour voir apparaître leur idole sur scène. La faute à des problèmes techniques imprévus, selon la production, entraînés par l'incompatibilité de certains décors avec la scène du Grand Rex, célèbre salle parisienne, où la star doit clôturer une tournée qu'elle a voulu au plus près de son public, dans des théâtres et cinémas aux États-Unis et en Europe.