Plein écran
John Densmore (batterie), Robbie Krieger (guitare), Ray Manzarek (claviers) et Jim Morrison (chant). © AP

Décès du “cinquième Doors” Doug Lubahn à l’âge de 71 ans

Le bassiste Doug Lubahn, présent sur plusieurs albums des Doors, est décédé à l’âge de 71 ans le 20 novembre dernier, a annoncé sa compagne sur Facebook. 

Le musicien figure sur trois des six albums du groupe mené par le charismatique Jim Morrisson: Strange Days (1967), Waiting for the Sun (1968) et The Soft Parade (1969). Sur scène, c’est le claviériste Ray Manzarek qui se chargeait exclusivement des basses, l’une des singularités de la formation californienne.

Après sa première collaboration avec les Doors, le groupe lui proposa de devenir un membre permanent mais celui-ci refusa, préférant se concentrer sur son propre projet, Clear Light, que le producteur des Doors Paul Rothchild avait également fait signer sur le label Elektra.

“Un jour, Paul Rothchild et moi étions en route pour une répétition pour l’album Strange Days,” a expliqué Lubahn dans une interview. “Il m’a demandé si j’envisageais de rejoindre les Doors. Il produisait aussi mon groupe Clear Light. Donc ça m’a un peu vexé. ‘Quoi? Tu travailles avec mon groupe et tu veux que je quitte le mien et que j’en rejoigne un autre?’ Alors, j’ai dit non.”

Ce refus n’empêcha pas Doug Lubahn (à gauche sur la pochette ci-dessus) de travailler avec les Doors sur leurs deux albums suivants, le groupe faisant régulièrement appel à différents bassistes pour varier et épaissir leur son. Même si pour de nombreux fans, Doug Lubahn restera à jamais le “cinquième Doors”. 

Lubahn a ensuite formé le groupe de jazz-rock Dreams et rejoint plusieurs autres formations. Dans les années 80, il a notamment collaboré avec le guitariste de hard rock Ted Nugent. 

En 2007, il publia “My Days With the Doors and Other Stories”

Le compte officiel des Doors a rendu hommage à leur bassiste sur Twitter.