Plein écran
Archive / Photo prétexte © Esperanzah!

“Démasquons nos privilèges”: la nouvelle campagne d’Esperanzah!

Le festival Esperanzah!, qui se déroulera du 2 au 4 août à l'abbaye de Floreffe (province de Namur), lance une campagne baptisée "Démasquons nos privilèges", a annoncé jeudi l'organisation. 

L’objectif est de dénoncer les avantages et les facilités que certaines personnes détiennent en raison de leur statut. Ceux-ci peuvent être liés à leur couleur de peau, leur classe sociale, leur sexe, leur identité religieuse, leurs facultés physiques ou encore leur identité sexuelle.

 "L'important, c'est de prendre conscience de ses privilèges et du contexte dans lesquels ils s'expriment. Sans quoi, nous avons toutes et tous tendance à vouloir les garder à tout prix, consciemment ou inconsciemment", précise l'organisation.

Faites le test!

Dans la continuité de son webmédia du même nom, le festival inaugurera une scène dénommée "Tout va bien". La programmation y sera engagée avec du cinéma, des débats, des conférences et des documentaires. De nouveaux collectifs feront aussi leur entrée dans le "Village des possibles". Parmi eux, Afroféminism in progress (privilèges blancs et masculins), Genre Pluriels (privilèges hétérosexuels), un collectif de gilets jaunes (privilèges liés à la classe sociale) ou le Réseau Wallon de Lutte Contre la Pauvreté.

 En parallèle, le festival a intégré à son site internet une plateforme permettant à chacun d'identifier ses privilèges en réalisant un test. Celle-ci a été développée en collaboration avec la sociologue Hassina Semah et le webmédia "Les Grenades" de la RTBF. Côté artistes, il y aura notamment à l'affiche Caravan Palace, Michael Kiwanuka, Danakil & the Bako all stars, L.E.J., Feu! Chatterton ou Fakear.