Plein écran
Les Spice Girls, le 7 novembre 2018: Melanie Brown, Melanie Chisholm, Geri Horner et Emma Bunton. © Photo News

Geri Horner n’a aucune envie de poursuivre la tournée des Spice Girls

Les places pour la tournée britannique se sont vendues comme des petits pains, mais cet argument ne convainc pas Ginger Spice. À 46 ans, Geri n’a aucune envie de se lancer dans une tournée mondiale. Toujours très enthousiaste à l’idée de repartir comme dans les années 1990', Mel B a pourtant déjà annoncé que les quatre filles iront chanter en Australie, en février prochain. 

Le magazine britannique The Sun rapporte que Geri Horner freinerait des quatre fers pour exporter la tournée des Spice Girls. Les trois autres filles seraient partantes, au contraire. Toutes ont pris du plaisir à reprendre leurs tubes dans leur pays natal et savent que le public les attend dans le reste du monde, en dépit des nombreuses critiques qui ont entaché la tournée. Pour Geri, les trois soirées dans le stade de Wembley était une manière de finir en apothéose. Il n’y aurait plus rien à ajouter. 

La famille

Geri veut surtout rester auprès de sa famille. Un proche raconte qu’elle considère qu’une tournée mondiale l’éloignerait de son fils pendant trop longtemps et que “cela n’en vaut pas la peine”.

L’appât du gain

Plein écran
Mel C et Mel B, à Bristol, le 10 juin 2019. © Photo News

Mel B a reconnu s’être enflammée pour une tournée mondiale “un peu trop tôt”. Elle a dit: “Je l’ai annoncé sur scène, mais c’est vrai que ce n’était pas encore sûr à cent pour cent”. La tournée en Irlande et en Grande Bretagne a rapporté plus de 11 millions d’euros à chacune des chanteuses. Une somme qui tombait à pic pour celle qui rencontrait des difficultés financières depuis plusieurs années.