Plein écran
Jesse Hughes et son badge Life for Paris © YouTube

L’hommage des Eagles of Death Metal aux victimes du Bataclan

Depuis leurs déclarations polémiques, le groupe qui jouait au Bataclan le soir du 13 novembre 2015 n’était plus le bienvenu dans les salles de concert. Le Hellfest et l’association “Life for Paris” a souhaité les aider à remonter sur scène.

Jesse Hughes, le leader du groupe de heavy rock, n’était plus apparu en France depuis le concert en hommage aux victimes, le 16 février 2016. Ses critiques sur la sécurité de la salle du Bataclan, ses déclarations complotistes et ses propos en faveur des armes lui avaient même valu une déprogrammation du festival Rock en Seine. Il a depuis présenté ses excuses.

“Je me sens chez moi”

Presque quatre ans après l’attentat qui a fait 90 morts, Jesse Hugues et sa bande sont revenus pour livrer un concert émouvant, à Clisson. Pour remercier son public, il a déclaré en français: “Je vous aime. Je me sens chez moi. Vous ne nous avez pas laissé tomber”. Plusieurs fois durant le concert, il a porté sa main sur son cœur où était accroché un badge “Life for Paris” et regardé vers le bas, où une vingtaine de membres de l’association qui soutient les victimes assistaient au concert. 

Bains de foule

Face au public du Hellfest, amassé en nombre, le groupe a fait honneur à sa réputation de groupe énergique, électrique et festif. En trois quarts d’heure, les artistes ont visiblement regoûté au plaisir de jouer sur une terre française. Le set était composé de chansons originales mais aussi de reprises, parfois réussies comme pour “Moonage Day Dream” de David Bowie, parfois non, comme pour “Ace of Spades” de Motorhead, . Malgré quelques soucis de guitares, changées plusieurs fois, Jesse Hughes a profité de ce concert pour s’offrir un bain de foule, au milieu des pogos endiablés.