Plein écran
Illustration. © getty

Libération critique un concert qui n'a pas eu lieu

Un journaliste du quotidien Libération a commis une grosse boulette en écrivant le compte-rendu d'un concert qui n'a pas eu lieu. Le paragraphe a été effacé, le journaliste s'est excusé.

L'information s'est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux qui s'en sont donnés à coeur joie et a été reprise par Arrêt sur images. En cause, un article publié sur le site du quotidien français Libération dans lequel Philippe Brochen décrit la prestation du groupe "My Best Fiend" en ouverture de la deuxième soirée du festival La Route du rock à Saint-Malo (Bretagne).

Plein écran

"Les New-Yorkais se sont acquittés de leur tâche avec majesté, devant un parterre pourtant clairsemé, le retour de la plage ayant visiblement et logiquement - le temps sur la cité malouine était au mieux de sa forme - pris un peu de retard côté festivalier". Seul bémol, le groupe a été déprogrammé le 04 juillet dernier, information relayée par le site du festival. Il faudra d'ailleurs peu de temps pour que Libé retire le paragraphe en question de l'article.

Plein écran

Son auteur s'est, de son côté, excusé via son compte twitter, proposant qu'à l'avenir "les groupes méconnus portent sur scène une chasuble avec leur nom". Avant d'apporter davantage d'explications le lendemain. "Dans la version initiale de notre reportage, nous avons attribué par erreur le concert d'ouverture de la soirée de samedi à My Best Fiend. Le forfait de ces derniers et leur remplacement annoncé par le festival le 4 juillet nous avait échappé, et nous ne connaissons pas la formation physiquement. Mais s'il y a eu méprise sur le nom de groupe, c'est bien du concert de Veronica Falls dont nous parlions. Nous présentons nos excuses aux lecteurs internautes et aux deux groupes concernés par cette regrettable méprise".