Plein écran

Nous avons écouté MDNA: "Il n'y a qu'une reine et c'est Madonna, Bitch!"

Un nouveau titre issu de l'album MDNA de Madonna vient de sortir. Le disque complet est prévu pour vendredi. Nous l'avons déjà écouté. Nous vous donnons nos impressions.

Plein écran

Le nouvel album de Madonna, MDNA, sera-t-il aussi addictif que la drogue à laquelle il ferait référence? Après l'avoir écouté en avant-première, dans les bureaux d'Universal, nous avons de bonnes raisons de croire que oui. Les voici.

Parce qu'il y a des bonnes chansons, évidemment. La meilleure: Gang Bang
Un titre au beat puissant, destiné aux clubs mais aux paroles trop vulgaires pour s'offrir une place sur la version "clean" de l'album. "If you're gonna act like a bitch, then you're gonna die like a bitch", assène Madonna en fin de chanson. (Comprenez: "Si tu agis comme une s***, tu mourras comme une s***") Avec Gang Bang, dont les paroles ont été écrites en partie par Mika, Madonna rappelle à Britney Spears qui est la reine du dancefloor. Britney avait en effet tenté les chansons dark et club avec l'album Blackout. Madonna fait pareil en mille fois mieux.

Parce que Madonna sait s'entourer de faiseurs de tubes
Avec Turn up the radio, difficile de ne pas reconnaître la touche du Frenchy Martin Solveig. C'est pop, frais, la voix de Madonna est moins travaillée, moins robotique. Une chanson qui aurait tout à fait sa place cet été sur les ondes.

Sur I'm a sinner, on entend clairement la patte de William Orbit, à qui l'on doit également Ray of light. Cette chanson est aussi celle qui parle de religion. Un album sans référence biblique n'est pas un album de Madonna, c'est un classique donc.

Plein écran

Parce que MDNA est personnel: Madonna a divorcé et elle en parle. Beaucoup
Dans Some Girls, elle rappelle à Guy Ritchie, au cas où il en douterait, que même si certaines filles ont une attitude, des faux seins et une humeur coquine, "elles ne sont pas comme moi".

I don't give a fuck, étrange titre aux accents rap, commence par "Wake up ex-wife, this is your life" ("Debout ex-femme, c'est ta vie"). Le débit de voix saccadé de Madonna fait la transition vers le rap pur et dur de Nicky Minaj.  Madonna y chante le rythme infernal de la vie de mère célibataire et carriériste, qui n'a pas de temps pour une manucure et qui sait comment être multi-tâches. Elle regrette aussi: "I tried to be a good girl, I tried to be your wife, I tried to become all you expect of me." ("J'ai essayé d'être une bonne fille, j'ai essayé d'être ta femme, j'ai essayé de devenir tout ce que tu attendais de moi")

Dans Love Spent, où la guitare se mélange au violon dans l'intro, sur des beats très années 80, elle s'interroge: "Would you have married me if I were poor?" ("Aurais-tu voulu m'épouser si j'avais été pauvre?") Bref, vous l'aurez compris, Madonna en a pris un coup. Elle ne s'avoue cependant pas vaincue. "There is only one queen and that's Madonna, Bitch!", affirme Minaj dans I don't give a Fuck.

Toujours au rayon personnel, signalons la présence de Lourdes, la fille de la Madone, dans les choeurs de la chanson Superstar.

Parce que Madonna sait aussi être douce

Plein écran

Elle fait peu de ballades mais elle y met du coeur quand elle s'y colle. Ainsi, Masterpiece, bande-originale de son film W.E. (on n'est jamais mieux servi que par soi-même) est un très joli moment en fin d'album.

Falling Free clôture avec une voix mise à l'avant-plan sur un beau déroulé de cordes et nous rappelle que Madonna n'est pas qu'une machine à danser mais qu'elle est faite de chair et de sang. Elle termine avec un dernier message à son ex: "Then we're both free, we're free to go" (Enfin nous sommes tous les deux libres, libres de partir")

Notre verdict? MDNA est dansant, puissant mais pas novateur pour autant. Madonna fait ce qu'elle sait faire de mieux: faire lever les foules et affirmer sa différence. Cela sera-t-il suffisant pour remplir le Stade Roi Baudouin en juillet prochain? Alors que les billets pour le concert de Radiohead à Anvers se sont vendus en quelques minutes, Madonna n'a pas encore écoulé toutes ses places. Le prix trop élevé et le disque pas encore sorti au moment de l'annonce du concert ont évidemment un rôle à jouer. MDNA sort vendredi (gagnez-le ici). On parie sur un regain d'intérêt sur le concert?