Plein écran
Angèle, Vitaa, Jenifer et Clara Luciani sur le tapis rouge des NRJ music Awards . © Photo News

NRJ Music Awards: toutes ces choses que vous n’avez pas vues à la télé

Après son festival de cinéma, Cannes accueillait ce week-end la 21ème édition des NRJ Music Awards. Une cérémonie qui accueille chaque année le gratin des stars de la chanson et rassemble plusieurs millions de téléspectateurs derrière leurs écrans de télévision. 7sur7 était sur place pour vous raconter tout ce que vous n’avez pas vu dans le poste.

Dans l’avion avec Roméo

Depuis vendredi matin déjà, la ville de Cannes est en effervescence. À l’aéroport, on tombe sur Roméo Elvis, qui débarque sur la Côte d’Azur incognito. Les artistes qui seront présents à la cérémonie du lendemain arrivent au compte-goutte et les fans font le pied de grue devant les hôtels où logent leurs idoles. Roméo a posé ses valises au Carlton, à l’instar de Matt Pokora, accompagné par Christina Milian, qui attend leur premier enfant. Vitaa et Slimane, quant à eux, dorment au Majestic, un prestigieux établissement situé en face du Palais des Festivals.

Plein écran
Angèle et Romeo Elvis Van Laeken aux NRJ Music Awards à Cannes. © Photo News

Angèle était très stressée

Sur la Croisette, on croise Angèle, qui ne sait pas encore à cette heure-là qu’elle sera élue « Artiste féminine de l’année ». Invitée chez Cauet, qui anime exceptionnellement son émission sur la Croisette, la Belge confie « être extrêmement stressée ». Emmitouflée sous sa grosse écharpe, elle interprète « Balance ton quoi » devant les badauds qui attendent devant les célèbres marches dans l’espoir de décrocher les précieux sésames mis en jeu pour assister à la cérémonie du lendemain.

Plein écran
Angèle. © Photo News

2300 places

Il n’y a que 2300 places dans la salle et on n’y accède que sur invitation. Seuls les journalistes, les professionnels du milieu, les équipes de NRJ, celles de TF1, et quelques auditeurs auront la chance d’assister au spectacle en live.

La montée des marches

C’est sur le coup de 19h, ce samedi soir, que débutent les festivités. De grosses voitures aux vitres teintées sont affrétées devant les hôtels des artistes qui monteront prochainement les marches. Une fois à bord de leurs véhicules, les artistes attendent parfois « vingt bonnes minutes », comme l’explique Vitaa, avant de pouvoir descendre sur le tapis rouge. « Ce n’est pas génial pour le make-up », plaisante la chanteuse qui a remporté le prix de la meilleure performance de la soirée avec son acolyte, Slimane.

Plein écran
Slimane et Vitaa (Charlotte Gonin). © Photo News

Cette montée des marches dure près de deux heures et c’est un bref résumé de l’événement qui est retransmis sur antenne. Nous avons pu nous infiltrer sur le tapis rouge au milieu de quelques curieux qui n’hésitent pas à approcher leurs idoles pour un selfie. Leur garde rapprochée nous somme d’avancer pour rejoindre la salle car la cérémonie est sur le point de débuter. Des bouteilles d’eau sont distribuées dans la fosse pour que le public tienne le coup... et soit capable de s’époumoner pendant trois heures. Les smartphones doivent être rangés et le chauffeur de salle prépare l’auditoire pour la prise du direct. Pour aller aux toilettes, il faudra attendre la prochaine pub.

Bigflo & Oli fans de Matt Pokora

Les artistes, eux, ne s’asseyent dans la salle que lorsqu’ils sont en lice dans une catégorie et qu’ils risquent d’être appelés sur scène. Le reste du temps, ils attendent impatiemment leur tour en backstage et regardent, ou non, les performances de leurs homologues sur l’écran installé dans leurs loges. On a d’ailleurs surpris Bigflo et Oli en totale admiration devant le show de Matt Pokora. Les frangins connaissent par cœur les paroles de « Elle me contrôle ». Bilal Hassani, lui, a été encensé par les Jonas Brothers qui étaient accompagnés par Sophie Turner (« Game of Thrones »), l’épouse de Joe Jonas.

Plein écran
Bigflo et Oli. © AFP
Plein écran
Matt Pokora et Christina Milian, enceinte de leur enfant. © Photo News

Sam Smith n’a pas chanté en direct

Puis, il y a les artistes qui souhaitent s’éclipser au plus vite. C’est le cas de Sam Smith qui, après avoir monté les marches, a disparu à la première occasion. Le chanteur avait enregistré sa performance la veille, devant un public d’invités triés sur le volet. Pour des raisons techniques, Christophe Maé a usé du même subterfuge. Le musicien n’a toutefois pas boudé son public cannois et a tenu à chanter une autre version des « Gens Heureux » sur place.

Plein écran
Sam Smith. © Photo News