Tomorrowland, édition 2019.
Plein écran
Tomorrowland, édition 2019. © Joel Hoylaerts / Photo News

Pas d’annulation pour Tomorrowland, qui vise la fin de l'été

Mise à jourContrairement à Rock Werchter et au Graspop notamment, Tomorrowland refuse pour l’instant de jeter l’éponge pour une édition en 2021 et opte pour un report à fin août/début septembre, ont annoncé mercredi les organisateurs du festival, qui se tient d’ordinaire durant la seconde quinzaine de juillet.

  1. Tomorrowland reporté à la fin de l’été?

    Tomorrow­land reporté à la fin de l’été?

    Les organisateurs du festival Tomorrowland travaillent sur un report de six semaines de l’édition de cette année. Elle pourrait se tenir à la fin du mois d’août ou au début du mois de septembre, au lieu de se dérouler en juillet comme prévu, selon une information du journal Gazet Van Antwerpen. Les responsables ont confirmé à l’agence Belga que des discussions sont en cours avec toutes les parties prenantes et que les demandes nécessaires ont été déposées.
  2. Covid-19 et musique: “Après un an, c’est flagrant qu’il manque quelque chose à nos vies”

    Covid-19 et musique: “Après un an, c’est flagrant qu’il manque quelque chose à nos vies”

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la Covid les a-t-elle impactés? Qu’ont-ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 4: LE SECTEUR MUSICAL. Il y a un an, la pandémie de coronavirus faisait découvrir aux Belges la notion inimaginable de confinement. Depuis, les lieux et acteurs culturels ont souffert de mois de mise à l’arrêt et de pertes de revenus. C’est notamment le cas dans le secteur musical. Un musicien, un attaché de presse, un représentant de labels et de festivals ainsi qu’un gérant de salle de concert témoignent ici des effets de la crise sanitaire sur la création, la promotion, la diffusion et bien sûr le live. Ils évoquent entre autres le livestreaming, un risque d’embouteillage de sorties et de programmation, le couperet sur les festivals, leurs manques et leurs espoirs.
  1. Un été de festivals à plein rendement? Van Ranst fait une croix dessus

    Un été de festivals à plein rendement? Van Ranst fait une croix dessus

    La Flandre va dégager 60 millions d’euros en faveur des festivals d’été, notamment pour soulager les factures, et partiellement sous forme de subsides pour appliquer les mesures nécessaires contre le coronavirus, en fonction des besoins. Dans la plupart des cas, les avances ne devraient pas être remboursées si les événements sont annulés. Le gouvernement flamand espère ainsi lever une part de l’incertitude qui plane sur le secteur. Le ministre-président Jambon avait promis une décision au plus tard pour la mi-mars pour les grosses machines comme Rock Werchter, Pukkelpop et Tomorrowland. Le soutien financier est évidemment le bienvenu, mais le secteur espère surtout la clarté, avant tout sur le nombre de spectateurs autorisés. Pour cet été 2021, le virologue Marc Van Ranst écarte déjà la possibilité de festivals avec des milliers personnes “comme avant”: selon lui, c’est tout simplement irréaliste à ce stade.
  1. Une boxeuse australienne se pèse en lingerie sexy avant son combat pour le titre mondial
    Play

    Une boxeuse australien­ne se pèse en lingerie sexy avant son combat pour le titre mondial

    9:05
  2. Violent incendie dans un immeuble à Opwijk
    Play

    Violent incendie dans un immeuble à Opwijk

    9 avril