Plein écran
Pour ses 10 ans, le Seneffe Festival avait comptabilisé plus de 17.000 festivaliers © Ecran d'Art

Seneffe Festival: réussir sa levée de fonds ou disparaître

L’avenir du Seneffe Festival, événement qui a accueilli fin septembre plus de 17.000 festivaliers sur trois jours au château de Seneffe en province de Hainaut, est menacé: les organisateurs entendent innover en créant un festival participatif et lever des fonds pour assurer une 11e édition en 2020.

La communication a été partagée lundi sur Facebook et le projet est aussi détaillé sur le site internet du Seneffe Festival. Les organisateurs espèrent lever un capital minimum de 120.000 euros d’ici vendredi prochain, selon le système du Tax Shelter. Après Seneffois et bénévoles, le capital à constituer a été élargi aux autres investisseurs. Outre la déduction fiscale, ils bénéficieront d’entrées pour les quatre prochaines éditions de l’événement (de 2 à 45 pass week-end, selon les investissements prévus de 500 à 10.000 euros).

En cas de réussite, une start-up sera créée dans la foulée. Si l’objectif des 120.000 euros n’est pas atteint au 15 novembre, l’équipe arrêtera l’aventure et il n’y aura pas de festival l’an prochain.

Précédemment connu sous le nom de Cover Festival, le Seneffe Festival a aligné cette année entre autres Manau, Daddy K, Kyo, Mosimann, Magic System et Julian Perretta.