Plein écran
Sum 41. © EPA

Sum 41 annule un concert à Paris à cause d’un pétard lancé par les gilets jaunes

Le groupe canadien Sum 41 a refusé de jouer dans une salle parisienne samedi dernier à cause d’un pétard lancé lors de la manifestation des gilets jaunes. 

“Un engin explosif a détoné juste devant la porte de la salle de concert”, a expliqué le groupe dans un post Instagram depuis supprimé, affirmant que des fans faisaient déjà la queue quand le pétard a éclaté.

Contacté par Franceinfo, le gérant de la salle “Les Étoiles” juge la décision du groupe exagérée. Selon lui, le souvenir de l’attaque du Bataclan en 2015 pourrait avoir influencé le groupe. “On est dans une petite rue, ça résonne (...) On a discuté pendant trois heures avec eux, mais ils n’ont pas voulu faire le concert.”

Les fans peuvent évidemment se faire rembourser leur billet.

Des migrants découverts dans l’un de leurs camions

Vendredi matin, une quinzaine de migrants ont par ailleurs été découverts à l’ouverture d’un camion de tournée du groupe sur le parking du Zénith à Paris. Ceux-ci ont immédiatement pris la fuite. Le chauffeur a été interpellé. Une enquête est en cours. 

En tournée de promotion de leur dernier album “Order in decline” sorti l’an dernier, Sum 41 s’est fait connaître au début des années 2000 avec des tubes pop-punk comme “In Too Deep” ou “Fat Lip”.