Plein écran
© Photo News

Accusée de soutenir la maltraitance animale, Taylor Swift annule un concert

Accusée de “soutenir la maltraitance” des chevaux, Taylor Swift a décidé de renoncer à un concert lors d’une course hippique en Australie. 

Taylor Swift est aujourd’hui au coeur d’une polémique. Au début du mois de septembre, la chanteuse faisait parler d’elle pour avoir attaqué l’administration Trump. Elle avait accusé cette dernière d’avoir ignoré sa pétition sur l’Equality Act, un projet de loi visant à interdire la discrimination sur la base du sexe. La conseillère de Donald Trump lui avait alors conseillé de “se calmer”. Aujourd’hui, Taylor Swift fait scandale pour avoir accepté de donner un concert lors de la Melbourne Cup, une course hippique très prestigieuse qui aura lieu en novembre. 

À l’annonce de sa venue, de nombreux militants pour la protection des chevaux de course se sont insurgés, accusant la chanteuse de soutenir la maltraitance animale. En réaction, une pétition demandant l’annulation de son concert a été lancée et a récolté plus de 6.500 signatures. 

Ce samedi 21 septembre, l’organisation de l’événement a annoncé dans un communiqué que Taylor Swift ne monterait finalement pas sur scène. La chanteuse aurait été contrainte d’annuler en raison de changements dans sa campagne de promotion en Asie. Mais selon les défenseurs de la cause animale, cette annulation serait le résultat d’une trop forte pression pour la chanteuse et représenterait une véritable victoire. “Ses fans ne voulaient pas la voir soutenir ces mauvais traitements infligés aux animaux. Bien que la raison invoquée par le secteur des courses soit un problème de programmation, il nous semble qu’elle a répondu à ces appels”, affirment-ils sur Facebook. 

Depuis 2013, six chevaux ayant participé à la Melbourne Cup sont décédés. L’année dernière, un cheval irlandais de cinq ans a notamment dû être euthanasié après s’être fracturé l’épaule droite lors de la course.