Plein écran
© photo_news

Alain Delon veut finir sa vie avec son chien: "C'est pour moi capital"

Comme à son habitude, l'acteur de 83 ans n'a aucun tabou au moment d'évoquer la mort.

Invité de l'émission "Thé ou Café", Alain Delon a confié qu'il ne voulait "surtout pas" d'hommage national comme pour Johnny Hallyday ou Charles Aznavour.

"On sait où je serai enterré mais il n'y a aucune consigne. On m'enterre comme tout le monde, mais surtout pas comme ces personnes que vous avez citées", affirme-t-il à la présentatrice Catherine Ceylac.

"Le chien de ma fin de vie"
L'icône du cinéma français a également raconté sa relation privilégiée avec le personnage majeur de ses vieux jours, Loubo, son chien.

"Il est le chien de ma fin de vie parce que je ne veux pas mourir et laisser un chien derrière moi. Il n'a pas de femme, pas d'enfants, il n'a rien. J'en ai eu cinquante dans ma vie qui sont enterrés près de moi. Mais celui-là il aura 12 ans quand j'en aurais 90", indique-t-il, confirmant ainsi son souhait déjà exprimé il y a quelques mois d'euthanasier le Malinois s'il meurt avant lui.

Et si l'inverse se produit, Alain Delon ne reprendra pas un autre fidèle compagnon. "Je ne veux pas qu'il y en ait d'autres. C'est mon seul chien et c'est le chien de ma fin de vie. C'est pour moi capital et très important", déclare l'acteur de La Piscine.