Plein écran
© reuters

Alexandra Lamy: "Notre vie privée ne regarde personne"

Dimanche, Alexandra Lamy s'est confiée au micro de Thierry Demaizières pour "Sept à Huit". L'actrice, qui joue actuellement "La Vénus au Phacochère" au théâtre, avoue qu'elle a parfois eu du mal à être dans l'ombre de son mari, Jean Dujardin.

"Je ne suis pas sûre que ça aide d'être la femme de Jean Dujardin", confie-t-elle. "Les réalisateurs et les réalisatrices ont besoin d'un peu de fantasme sur leur actrice principale. Or Alexandra Lamy, il y a toujours l'ombre de Jean Dujardin. Quelque part je suis toujours la "femme de". Les choses commencent à changer mais ça a été long".

Aujourd'hui, elle affirme avoir "la sensation d'exister par moi-même maintenant, d'être Alexandra Lamy". "J'accompagne mon mari, je suis heureuse pour lui, je ne me sens pas potiche", précise-t-elle.

Pour la comédienne, le plus difficile reste les malveillances à l'égard de son couple. Elle affirme que "depuis  le début" des gens prédisent que son couple va capoter. "Vous avez tellement de gens malveillants qui sont contents du malheur des autres".

Elle demande d'ailleurs à ce qu'on leur foute la "paix". "Peu importe ce qui se passe dans notre vie privée, ça ne regarde personne", dit-elle. "Je n'ai pas fait ce métier pour être connue. Moi d'abord, je voulais entrer à la Comédie Française."  

Ses confessions sur TF1 ont été largement suivies, fédérant quelque quatre millions de téléspectateurs.