Plein écran
© Facebook

Alizée revient sur l'attitude déplacée de Nicola Sirkis

Le mois dernier, la chanteuse confiait qu'elle avait refusé de collaborer avec Indochine parce que "ça n'avait pas collé humainement" avec Nicola Sirkis. "Ce n'était pas une vacherie, c'est la réalité", a affirmé Alizée sur MFM Radio ce samedi.

"Si humainement ça ne passe pas c'est no way! Il disait que s'il travaillait avec moi c'était pour autre chose. Je l'ai appris, je trouvais ça malsain - j'étais de plus enceinte de mon mari à cette époque - et j'ai donc stoppé cette collaboration."

L'artiste a également évoqué son célèbre tube et son ancienne mentor: "Je suis super fière de mon single 'Moi... Lolita', c'est grâce à Mylène Farmer et à ce titre que j'ai appris le métier, c'est aussi grâce à ce premier single que j'ai pu faire le tour du monde et sortir mon cinquième album." Objet de fantasme à 15 ans à peine, Alizée estime que "ce que faisait Mylène n'était jamais vulgaire, toujours classieux."

Enfin, Alizée égratigne gentiment Jenifer au sujet de son album de reprises de son idole France Gall: "Je ne suis pas jalouse de cette idée d'album, ça me dérange juste un peu de reprendre, sur un album entier, une artiste encore vivante qui peut reprendre ses chansons elle-même."