Plein écran
© photo_news

"Amy est morte parce qu'elle avait arrêté de boire"

Selon le père d'Amy Winehouse, la chanteuse est morte parce qu'elle ne buvait plus, et pas l'inverse.

Si la plupart des médias soutiennent qu'Amy Winehouse est morte après avoir pris des drogues et bu beaucoup d'alcool, la famille de la chanteuse, elle, soutient que c'est tout l'inverse qui s'est produit, rapporte The Sun.

Amy Winehouse, toute petite et frêle qu'elle était, n'aurait pas supporté de ne plus avoir d'alcool dans le sang. Selon un proche de la famille, Amy a décidé d'arrêter de boire trois semaines avant de mourir, mais elle n'aurait pas procédé de la bonne manière.

"Les docteurs ont dit à Amy de réduire graduellement la boisson. Amy leur a dit qu'elle ne pouvait pas faire ça. C'était tout ou rien et elle a complètement arrêté de boire. Le père d'Amy a dit que son corps avait subi un trop gros choc et qu'il n'a pas tenu.", a expliqué la source au Sun.

Une hypothèse plausible selon des docteurs interrogés par le Sun, qui expliquent que les personnes qui boivent régulièrement depuis des années peuvent subir de graves traumatismes corporels lorsque leur organisme est brutalement privé d'alcool, des traumatismes qui peuvent aller de troubles émotionnels au coma, et à la mort.

Les résultats des tests toxicologiques seront connus dans les semaines à venir et permettront d'éclaircir ce qui a réellement causé la mort de la chanteuse, à savoir l'excès ou l'absence de drogues et d'alcool dans son corps. (mlb)