Plein écran
© photo_news

Deuxième jour de garde à vue pour Nabilla, Thomas toujours hospitalisé

La star de la téléréalité Nabilla a entamé samedi à Nanterre sa deuxième journée de garde à vue dans le cadre de l'enquête sur le coup de couteau qui a blessé son compagnon, toujours hospitalisé. La garde à vue de Nabilla Benattia, commencée à 03H40 dans la nuit de jeudi à vendredi, avait été prolongée vendredi dans la soirée, théoriquement pour 24 heures, avant une éventuelle présentation à un juge d'instruction. Son compagnon Thomas Vergara, hospitalisé pour une blessure profonde au thorax, n'a pas encore pu être entendu par les enquêteurs et en raison de son état de santé, jugé toutefois "rassurant", son audition pourrait ne pas avoir lieu ce samedi.

Plein écran
© photo_news

Dans un premier temps, des sources concordantes avaient rapporté des propos de la jeune femme de 22 ans, selon lesquels son compagnon avait été blessé par des agresseurs alors que le couple rentrait en taxi dans un appart'hôtel de Boulogne-Billancourt près de Paris. Mais durant la garde à vue, Nabilla a affirmé vendredi aux enquêteurs que Thomas Vergara, sous l'emprise de la cocaïne, s'est en réalité blessé lui-même au cours d'une dispute. "La seule version de Mlle Benattia, c'est celle qui est inscrite sur les PV, la seule qu'elle ait livrée aux policiers pendant la garde à vue.

Les premiers propos rapportés dans les médias n'ont aucune valeur, ce sont des propos vaguement rapportés par des personnes présentes sur place", a déclaré samedi à l'AFP son avocat Martin Desrues. Les pompiers avaient été appelés dans la nuit de jeudi à vendredi dans une chambre de cet hôtel à la suite d'une dispute. Une source proche de l'enquête, ouverte pour "tentative d'homicide volontaire", a évoqué un coup de couteau porté dans la région du poumon. Au cours de la soirée, Thomas Vergara aurait pris de la cocaïne et aurait eu un comportement violent.

"Elle a expliqué qu'ils ont eu une altercation et qu'il a pris un couteau. Dans la confusion, il se serait alors porté un coup à lui-même, involontairement", a relaté le parquet de Nanterre. Elle nie l'avoir poignardé. Selon Me Desrues, il y avait entre Nabilla et Thomas "une situation de couple qui vraisemblablement était problématique". Les tests d'alcoolémie n'ont révélé aucune trace chez la starlette, dont le casier judiciaire est vierge. Pour la drogue, les analyses sont en cours, a précisé le parquet.

"Elle ne prend pas de cocaïne", a affirmé son avocat à l'AFP. Vendredi, l'avocat et l'attachée de presse de Nabilla avaient déclaré dans un communiqué commun que la star de téléréalité était "quelque peu éprouvée par sa garde à vue" et s'inquiétait "surtout de l'état de santé de M. Vergara, dont le pronostic vital n'est heureusement pas engagé". Les deux s'étaient rencontrés lors de la saison cinq de l'émission "Les Anges de la téléréalité" et semblaient vivre une histoire d'amour tumultueuse alimentée par leurs tweets et suivie en temps réel par la presse people et les réseaux sociaux.

Il aura suffi d'une phrase prononcée dans cette émission ("Allô, non mais allô quoi!) pour faire de la jeune femme une star. Elle était devenue quelques mois plus tard l'héroïne de sa propre émission de téléréalité, "Allô Nabilla", centrée sur sa vie et diffusée sur NRJ12 avec des apparitions de sa famille et de Thomas. Depuis la rentrée, la starlette, mannequin à ses heures notamment pour Jean-Paul Gaultier, était devenue chroniqueuse dans l'émission "Touche pas à mon poste" présentée par Cyril Hanouna sur D8. Samedi à la mi-journée, le hashtag #NabillaenGAV était encore en tête des sujets les plus discutés sur Twitter en France.