Plein écran
© photo_news

Dieudonné témoin d'un mariage gay en prison

Deux détenus de la centrale de Poissy (Yvelines), connus pour leurs crimes et pour avoir revendiqué la paternité de Zohra Dati, se sont mariés mercredi en prison, avec pour témoins le terroriste Carlos et l'humoriste Dieudonné, a-t-on appris de sources concordantes.

L'union entre Alfredo Stranieri et Germain Gaiffe a été célébrée par le maire socialiste de Poissy, Frédérik Bernard, a confirmé l'entourage du maire. Dieudonné voulait assister à la cérémonie vêtu d'une robe de mariée, mais un gardien de prison lui a demandé de la retirer, a-t-on appris auprès de l'humoriste. Selon lui, MM. Stranieri et Gaiffe envisagent maintenant d'adopter un codétenu.

Surnommé "le tueur aux petites annonces" ou "le coucou", Alfredo Stranieri, 56 ans, a été condamné en 2003 à la prison à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans, pour le meurtre de quatre personnes. Germain Gaiffe, 45 ans, a quant à lui été condamné en 2003 à trente ans de réclusion criminelle, pour l'assassinat en 1997 d'un homme dont le corps avait été retrouvé découpé en morceaux.

Les codétenus avaient refait parler d'eux en 2010 en envoyant deux lettres à l'ex-garde des Sceaux Rachida Dati, auxquelles ils avaient joint chacun une "déclaration de paternité" en exigeant un droit de visite de sa fille Zohra. Poursuivis pour outrage, ils avaient été condamnés en décembre 2011 à quatre mois de prison par le tribunal correctionnel de Versailles.

Dans son allocution mercredi, dont le texte a été transmis à l'AFP, le maire de Poissy a expliqué qu'il tenait à "assumer" lui-même l'application de la nouvelle loi sur le mariage pour tous. "Je l'assume (...) sans aucune inclinaison à lier l'exercice de mes responsabilités publiques, ni à une quelconque communication tapageuse, ni à une recherche d'audience inconvenante à l'égard du caractère intime de cette cérémonie", a-t-il affirmé.

"Je n'ai aucune prévention à l'encontre de toute contribution au bonheur de mon prochain, pour peu qu'elle ne lèse en rien celui d'autrui", a-t-il ajouté.

"La loi sur le mariage pour tous a ouvert la porte au grand n'importe quoi", a par ailleurs affirmé Dieudonné à l'AFP, précisant avoir été sollicité par deux autres détenus pour être leur témoin de mariage. L'humoriste a expliqué avoir rencontré en prison MM. Stranieri et Gaiffe lorsqu'il animait un atelier d'écriture de chansons potaches.