Plein écran
© WireImage

Drogue, alcool... Michèle Laroque se confie sur son adolescence difficile

Si aujourd’hui, l’actrice française est une femme accomplie, il n’en a pas toujours été ainsi. Michèle Laroque a souhaité revenir sur son adolescence, une période sombre de sa vie. 

Ce lundi 12 août, Michèle Laroque était l’invitée de l’émission “Une ambition intime” sur M6. À cette occasion, la comédienne de 59 ans s’est confiée sur son adolescence qui n’a pas été facile. Elle avoue avoir fréquenté les mauvaises personnes étant plus jeune pour compenser les attentes de son père très strict. “J‘étais dans des bandes idiotes, des fêtes avec des mecs violents (...) J’ai eu une adolescence difficile. Je suis allée vers des groupes de gens qui allaient mal (...) J’ai des copains qui sont morts d’overdose” déclare-t-elle devant la caméra. 

Michèle Laroque affirme même avoir eu des pensées suicidaires, ce qui l’aurait poussée à se plonger dans l’alcool, la drogue et plus particulièrement l’opium. “Ma sensation, c’est que je n’avais pas ma place sur Terre. (...) J’ai pris des médicaments avec de l’opium... Ils ont été interdits depuis, mais des doses, je te dis pas... Je les prenais avec de l’alcool. J’étais... pas là. Je parlais aux plantes, qui me répondaient, je me suis fait pas mal de copines. C’était ma façon, certainement très lâche, de m’enlever cette souffrance qui était insupportable”, a-t-elle confié à Karine Le Marchand.

L’actrice s’est sortie de ce cercle vicieux grâce à son instinct d’“autoconservation”: “Cela m’a évité de prendre des drogues dures”, explique-t-elle.  Enfin, sa meilleure amie d’enfance a été un déclic car, du jour au lendemain, elle a décidé d’arrêter de lui parler. “Elle m’a tellement manqué que je suis revenue sur Terre pour retrouver mon amie de toujours. C’était mon âme sœur”, confie-t-elle.