Plein écran
© photo_news

"Entre ce qu'il dit et ce qu'on sait, il y a un gouffre"

VideoDans une enquête en vidéo, le site de Mediapart égratigne l'image de Dany Boon.

C'était il y a quelques mois, sur le plateau de C à vous. En pleine promo de "La Ch'tite Famille", Dany Boon avait encore une fois expliqué qu'il était très content de payer ses impôts en France et qu'il avait même renvoyé un comptable qui lui conseillait de monter une structure au Luxembourg. "Je voulais payer mes impôts en France. J'ai toujours payé 50% d'im­pôts où que je sois et je suis très content de ça."

Mais selon des sources qui ont contacté le site d'investigation Mediapart, "entre ce que Dany Boon dit et ce qu'on sait, il y a un gouffre." Dans une enquête intitulée "La comédie fiscale de Dany Boon", les journalistes de Mediapart se sont intéressés aux comptes des douze sociétés que l'acteur français supervise. Mais impossible d'y avoir accès.

On apprend aussi que Dany Boon possède des propriétés en France, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Belgique. Il n'est plus résident fiscal français depuis plusieurs années. En 2016, il a réclamé que le droit fiscal français sur l'héritage ne s'applique pas à son patrimoine. Et il "a massivement investi dans des hedge funds domiciliés dans les pires paradis fiscaux de la planète, comme les îles Caïmans", indique encore Mediapart. Dany Boon n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes.