Plein écran
© EPA

Eva Longoria révèle avoir fait une dépression après l’élection de Donald Trump

Très impliquée dans la défense des droits des femmes et des Latinos, l’actrice a très mal vécu l’élection de Donald Trump. “J’ai vraiment enfoui ma tête dans le sable”, a-t-elle déclaré dans une interview pour le Guardian.

Eva Longoria a révélé qu’elle avait sombré dans une “dépression” lorsque Donald Trump a été élu président des États-Unis en 2016. “J’ai vraiment enfoui ma tête dans le sable. J’ai fait une pause d’environ deux ans. Mais je ne pouvais pas abandonner”, a déclaré l’actrice. “Quand la période de mi-mandat est arrivée, j’ai contribué à aider à l’élection de certaines personnes pour changer ce à quoi ressemble le gouvernement. Il devrait refléter la réalité, qui est composée de gens de toutes couleurs et de femmes. M’assurer qu’il reflète la société est en train de devenir le combat de ma vie”. 

“C’est une période effrayante pour les Latinos aux États-Unis parce que nous sommes diabolisés”, a poursuivi l’actrice. C’est pourquoi elle s’engage aujourd'hui à défendre les droits de la communauté latino-américaine. “Beaucoup de mes efforts philanthropiques se font à la frontière où j’essaie de m’assurer que les familles ne sont pas séparées, que les bébés retrouvent leur mère et que les enfants ne sont pas mis en cage. La politique de séparation familiale est horrible, c’est pour ça que je veux y travailler en priorité”. 

L’actrice a confié son inquiétude de voir Donald Trump être réélu pour un second mandat. “Les enjeux sont énormes. À l’échelle mondiale, le niveau d’intolérance a augmenté partout... Je pense que la partie la plus puissante de notre démocratie est le citoyen. Si nous parvenons à rassembler assez de citoyens qui répandent autant d’amour que ceux qui répandent de la haine, nous avons une chance”.