Plein écran
© reuters

"Il n'y a plus d'affaire Dieudonné, je passe à autre chose"

Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp

En conférence de presse dans son théâtre parisien, La Main d'Or, l'humoriste, dont le spectacle Le Mur a été interdit en France, s'est expliqué. "Je pense avoir poussé le débat aux limites du rire".

"Il n'y a plus d'affaire Dieudonné", dit-il en habits traditionnels africains. "Je pense que ce n'est pas au Conseil d'Etat de soupeser des blagues, mais je me suis conformé aux arrêtés", ajoute Dieudonné M'bala M'bala. "J'espère que les choses vont de détendre."

Il confirme préparer un "nouveau spectacle", Asu Zoa. "Je ne jouerai plus le spectacle Le Mur, j'ai un nouveau spectacle. Cela entérine la fin d'un débat judiciaire. Aujourd'hui, il n'y a plus d'affaire Dieudonné." Il précise que son nouveau scénario abordera "l'histoire de l'Afrique qui m'a emmené de cette Afrique à cette France avec toutes mes rencontres."

Face aux journalistes, il affirme "laisser la justice s'exprimer. Place au rire et au spectacle", ajoute l'humoriste. "Cette affaire est terminée. J'ai dérangé du monde et je continuerai à le faire par le rire." Il ajoute: "Bien entendu, je ne suis pas un nazi, je  ne suis pas un antisémite."