Plein écran
© belga

"Il n'y a que les cons qui sont heureux tout le temps"

À 71 ans, Johnny Hallyday a connu des hauts et des bas tant dans sa carrière que dans sa vie privée. Des périodes de souffrance qui l'ont beaucoup inspiré.

"Malgré tout ce qu'on peut subir dans la vie, on s'habitue à tout", explique le chanteur français au quotidien 20 Minutes."Il faut souffrir un peu pour être heureux. Il n'y a que les cons qui sont heureux tout le temps".

Des souffrances dont il s'est servi tout au long de sa carrière. "Cet album est sur le temps qui passe. Ce n'est pas un compte rendu de ma vie, c'est un constat. C'est sur la solitude aussi. Car on a tous des moments où on se sent très heureux et d'autres où on se sent très seul".

"Vous savez je me suis toujours beaucoup servi sur les émotions", poursuit-il. "Ce que je veux, c'est envoyer des émotions aux gens. Et ça c'est par rapport à Brel. Moi quand j'ai vu Brel chanter sur scène 'Ces gens-là', j'ai pleuré. Brel n'était pas un chanteur de rock'n roll, de blues mais dans l'intention, dans la densité, il aurait pu. Il faisait vivre ses textes, il envoyait ça en pleine tronche des gens. C'est cela que je fais".