Millie Bobby Brown.
Plein écran
Millie Bobby Brown. © EPA

Insultes, sexualisation: Millie Bobby Brown dénonce le cyberharcèlement qu’elle subit

La star de “Stranger Things”, qui fêtait ses 16 ans ce mercredi 19 février, s’est confiée sur “la douleur et l’insécurité” qui accompagnent le fait de grandir sous le feu des projecteurs.

Dans un message publié sur son compte Instagram mercredi, l’adolescente, qui est actrice depuis l’âge de 9 ans, a confié qu’elle attendait ses 16 ans “depuis longtemps”. “Ces dernières années n’ont pas été simples, je l’admets. Il y a des moments durant lesquels l’inexactitude, les commentaires déplacés, la sexualisation et les insultes gratuites qui m’ont causé de la peine et un manque de confiance en moi me frustrent”, a-t-elle écrit.

La jeune fille a accompagné sa publication d'une vidéo dans laquelle on peut voir un aperçu des commentaires qui sont faits à son sujet dans la presse: “Millie Bobby Brown critiquée pour son style d’adulte”, “La star de Stranger Things quitte Twitter après avoir été victime de cyberharcèlement”, ou encore “La vérité sur Millie Bobby Brown”. En arrière-plan, on peut entendre un journaliste dire que l’adolescente “laisse la gloire lui monter à la tête”.

Plein écran
© Photo News

Millie Bobby Brown a ensuite ajouté qu’elle ne se “[laissera] jamais abattre”. “Je continuerai de faire ce que j’aime et de transmettre ce message pour susciter le changement”.

“Je sens qu’un changement doit arriver, non seulement pour cette génération, mais aussi pour la suivante. Notre monde a besoin de gentillesse et de soutien pour que nous, enfants, puissions grandir et réussir”, a-t-elle poursuivi.

Quelques jours avant son anniversaire, l’actrice, qui est également ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, avait partagé une publication sur le cyberharcèlement à l’occasion de la Journée mondiale pour un internet plus sûr.

“Si vous êtes victime de cyberharcèlement en ce moment, vous pouvez avoir l’impression d’être attaqué partout et de ne pas pouvoir vous échapper”, a-t-elle écrit. “Je sais par expérience à quel point cela peut être dévastateur. Il peut être difficile d’en parler. La peur, la gêne et la honte peuvent vous empêcher de tendre la main. J’ai récemment raconté mon histoire, ce qui n’a pas été facile, mais je l’ai fait parce que je veux que tous ceux qui vivent la même situation sachent qu’il existe de l’aide et du soutien”.