Plein écran
Jameela Jamil © photo_news

Jameela Jamil: "Avorter fut la meilleure décision de ma vie"

L'actrice de "The Good Place" a avorté alors qu'elle était encore adolescente.

L'État américain de Géorgie a durci, il y a quelques jours, sa politique concernant l'avortement. Il est désormais interdit "à tout moment de la grossesse". De nombreuses célébrités ont réagi à cette décision, comme l'actrice Alyssa Milano, qui appelle à une grève du sexe pour sensibiliser sur le sujet. 

"Des vies ruinées"
À 33 ans, l'actrice Jameela Jamil a parlé ouvertement de l'avortement qu'elle a elle-même subi: "J'ai avorté quand j'étais très jeune. Ce fut la meilleure décision de toute ma vie. Pour moi et pour le bébé que je ne voulais pas et pour lequel je n'étais pas prête, tant d'un point de vue psychologique, émotionnel et financier. Trop d'enfants se retrouvent dans des familles d'accueil parce que des parents ne peuvent pas s'en occuper. Ce sont des vies ruinées. C'est si cruel".

Elle poursuit: "Je me fiche de ce que l'on peut penser de ma décision. Mon corps et mes choix m'appartiennent. Cette nouvelle loi est vraiment dérangeante. Elle est inhumaine et témoigne de la haine qui existe envers les femmes et du mépris qui subsiste envers nos corps, nos droits et notre santé mentale. C'est une punition pour les victimes de viols, qui sont forcées de porter le bébé de leur violeur. Cela me fait d'autant plus mal que j'en ai moi-même été victime. J'aurais préféré mourir que de porter l'enfant de celui qui m'a violée et voir son visage tous les jours".

Une actrice porteuse de messages
Jameela Jamil utilise régulièrement les réseaux sociaux pour faire passer des messages. Elle l'avait déjà fait pour dénoncer l'usage excessif de Photoshop, les régimes extrêmes et les célébrités qui, comme Kim Kardashian, recommandent des produits amincissants à leurs fans, parmi lesquels figurent de jeunes adolescents.