Plein écran
Jean-Michel Zecca © Olivier Pirard

Jean-Michel Zecca grimpe le Mont-Ventoux: “Je suis coaché depuis trois mois”

Jean-Michel Zecca a du pain sur la planche! RTL TVI lui a confié la présentation de ses trois grands rendez-vous télévisuels estivaux. L’animateur nous emmènera d’abord en Italie, sa terre d’origine, puis à Los Angeles, sur les traces de Michael Jackson avant de s’atteler à un défi de taille: grimper le Mont-Ventoux pour le Télévie. Interview.

Jean-Michel, parlez-nous du premier projet que vous présenterez sur antenne cet été, Les Belges et la dolce vita...

Je suis parti à la rencontre de Belges qui ont choisi de s’installer en Italie. On a visité des villages de charme, des villas prestigieuses, on est descendu en rappel dans la plus grande grotte d’Europe, on a visité des châteaux, des vignobles et on a même participé à une dégustation de moules à l’aveugle, afin de déterminer si la moule italienne était meilleure que la belge. Verdict le 9 juin!

Pourquoi ce projet vous intéressait-il?

Pour 1.200 raisons! D’abord, à cause de mes origines, que je n’ai jamais cachées. Puis, parce que j’étais à la recherche d’une truffe blanche exceptionnelle pout le restaurant italien que j’ai ouvert à Waterloo. C’est le postulat de départ de cette émission qui nous a amenés dans la région des Marches, entre mer et montagne. J’y ai appris un tas d’anecdotes sur la trufficulture. Savez-vous pourquoi on fait désormais appel à des chiens truffiers et plus à des cochons? Parce que ces derniers mangeaient les truffes qu’ils reniflaient.

Plein écran
Jean-Michel Zecca © Olivier Pirard/RTL TVI

Lors de la diffusion sur antenne de cette émission sur l’Italie, vous serez en train de grimper le Mont-Ventoux. Êtes-vous prêt à relever ce défi?

“Je n’ai pas le choix, c’est pour le Télévie. Nous serons 200 à courir, certains participants ont déjà grimpé le Mont-Ventoux 26 fois et disent que c’était la pire épreuve de leur vie (sourire). J’estime que ce challenge pourra rapporter 100.000€ pour le Télévie l’année prochaine. Je suis coaché depuis trois mois par Jean-Pierre Dubois, l’ex-coach de l’équipe nationale belge de cyclisme. Après mon premier test à l’effort, il m’a observé de la tête aux pieds... Il n’a rien dit mais son regard en disait long. Il y avait du boulot. A l’époque, je rentrais de Los Angeles où je m’étais enfilé des burgers (sourire)”.

Vous étiez en Californie pour tourner un documentaire sur Michael Jackson...

“ ... qui n’a rien à voir avec le documentaire de HBO (Leaving Neverland, Ndlr) que RTL TVI a également diffusé. Ici, ce n’est pas un documentaire à charge. Même si la question de la pédophilie sera abordée, on a plutôt enquêté sur les secrets de sa mort. Pendant deux ans, le réalisateur a rencontré et interviewé des proches de Michael Jackson. On reparlera aussi de la préparation de This is it, qui aurait dû être sa tournée d’adieux. J’ai rencontré Christine Snider, qu’on a déjà découvert sur RTL dans l’émission Des Belges en or, avec Pascal Vrebos. Elle vit à Los Angeles, où elle travaille dans l’immobilier, et a participé aux sessions d’enregistrement de l’album Bad avec la star. C’est elle qui a écrit les paroles de la version française de I just can’t stop loving you.

Les Belges et la dolce Vita, le dimanche 9/6 à 19h45 sur RTL TVI - Michael Jackson, 10 ans déjà: ses derniers secrets, le dimanche 16/6 à 19h45 sur RTL TVI - Mont Ventoux, le dimanche 23/6 à 19h45 sur RTL TVI.

Plein écran
Jean-Michel Zecca © Olivier Pirard

Sur RTL TVI cet été

Outre les rendez-vous dominicaux de Jean-Michel Zecca, RTL TVI diffusera cet été la douzième saison de Pékin Express, enregistrée entre la Colombie et le Costa Rica. Michael Miraglia dévoilera aussi seize nouveaux numéros de Grands Reporters. Côté séries, RTL annonce la diffusion de la deuxième saison de Bull et de la sixième saison de Elementary tandis qu’on pourra découvrir le reboot de Charmed sur Club RTL. Les amateurs de cinéma seront servis puisque la chaîne privée promet de diffuser les classiques de Dany Boon et de Franck Dubosc, entres autres. 

Plein écran
Jean-Michel Zecca © Olivier Pirard