Plein écran
© photo_news

"Jean Roucas n'est qu'un has been"

Ce week-end à Marseille, Jean Roucas a créé la surprise en affichant son soutien à Marine Le Pen et au Front National. L'imitateur du "Bébête Show" a expliqué qu'il y avait "de gros problèmes" dans la cité phocéenne et qu'il s'était rendu à l'université d'été du FN "en tant que citoyen". Il déclare: "Je suis peut-être vieux jeu, mais l'engagement citoyen, ce n'est pas une guignolerie, le guignol, je le fais sur scène."

En apprenant cela, Guy Bedos a réagi dans une tribune libre sur le site du Huffington Post. "Franchement, je ne pensais jamais à Jean Roucas. Je croyais même qu'il était mort, c'est dire!", écrit l'humoriste. "C'est pour cette raison que, quelque part, il ne faudrait pas en faire trop. Après tout, ce n'est qu'un has been. Un "humoriste" oublié tout aussi démodé que Collaro. Mais bon, j'en ai connu bien d'autres des traitres."

Mauvaise opération pour le FN
"Bien sûr, quelque part on se réjouit de constater que c'est une mauvaise opération pour le FN", poursuit Bedos. "Hé oh! Franchement! Ça manque de gueule quand même ce casting! Personne le connaît Roucas." Il insiste: "Cette farce est donc un non événement, le contexte lui est bien plus grave."

"Marine Le Pen est meilleure que son père même si elle utilise la même rhétorique et la même méthode", estime l'homme de gauche. Il évoque l'appel du pied de François Fillon: "Si je me suis mobilisé pour Chirac en 2002 (Chirac hein!) ce n'est pas pour ouvrir la voie à ce genre d'opportunisme dans lequel beaucoup de gens, par bêtise ou par haine, sont prêts à se glisser."