Plein écran
© photo_news

L'aveu choc de Robin Thicke

Le chanteur de "Blurred Lines" a reconnu qu'il n'avait pas vraiment participé à l'écriture du tube.

Plein écran
© getty
Plein écran
© getty
Plein écran
© getty

En procès avec les héritiers de Marvin Gaye, Robin Thicke a dû dire toute la vérité sur le processus d'écriture de "Blurred Lines". Accusé d'avoir copié le titre "Got to give up", il avait déclaré par le passé qu'il s'en était simplement inspiré et qu'il avait voulu composer avec Pharrell Williams un morceau "avec le même groove", rappelle le site de Metro.

Mais les dépositions officielles de Robin et de Pharrell, dévoilées par le Hollywood Reporter, donnent une version radicalement différente de la genèse de "Blurred Lines" en studio. D'après le site, les deux artistes ont témoigné devant un juge de Los Angeles au mois d'avril et étaient "incroyablement hostiles".

Sous serment, Robin Thicke a notamment expliqué qu'il était défoncé la plupart du temps. "Pour être honnête, j'avais pris de la Vicodin et de l'alcool quand je suis entré en studio. Je pense que j'aurais voulu m'investir plus dans le processus de création. Neuf mois plus tard, c'est devenu un hit et j'ai voulu être crédité pour cela. Donc je me suis convaincu que j'avais fait plus pour la chanson que ce que j'ai réellement fait."

"Mais la réalité", a poursuivi le chanteur de 37 ans, "c'est que Pharrell avait le rythme et qu'il a écrit presque chaque partie de la chanson. J'étais juste chanceux d'avoir été là au bon moment." Selon Radar Online, ce sont les problèmes d'alcool de Robin Thicke qui ont causé son divorce avec Paula Patton. "Pendant l'année 2013, je n'ai pas fait une seule interview sobre. Un jour, j'ai dit la vérité à ma femme et c'est pour ça qu'elle m'a quitté."

Plein écran
© reuters