Plein écran
© Photo News

La curieuse astuce de Meghan Markle pour éviter de tomber malade en avion

Comme de nombreuses personnalités publiques, Meghan Markle est une habituée des voyages en avion. Sur son ancien blog, l’ex-actrice américaine avait partagé une astuce qu’elle avait piquée à Leonardo DiCaprio pour se protéger des bactéries.

Avant d'épouser le prince Harry, Meghan Markle possédait son propre blog lifestyle baptisé “The Tig”, sur lequel elle partageait son quotidien. Si le site est aujourd'hui hors-ligne, le quotidien britannique Daily Express est parvenu à exhumer un article dans lequel la duchesse de Sussex révélait son astuce pour éviter de tomber malade lorsqu’elle prend l’avion. 

Elle expliquait ainsi qu’elle mettait du gel antibactérien à l’intérieur de ses narines. Une étrange technique qu’elle avait empruntée à Leonardo DiCaprio. “Il met un peu de Neosporin sur un coton-tige et enduit l’intérieur de ses narines”, écrivait Meghan Markle sur son blog. “Non seulement il crée une barrière contre les germes, mais il lubrifie également la peau du nez. C’est important parce que lorsque la peau se fissure, les germes peuvent entrer, donc le revêtement de Neosporin vous protège doublement”.

Désinfectant à gogo

Si elle assurait “ne pas être germaphobe", l’ancienne actrice avait également pour habitude de désinfecter son siège. “Quand je monte dans un avion, j’utilise toujours des lingettes pour les mains rapides ou un spray désinfectant de voyage pour tout essuyer: cela comprend la petite télévision, le plateau de service et tout le reste, comme les boutons autour de votre siège”.

Dans une interview pour le magazine Allure en 2014, Meghan Markle avait également confié qu’elle emportait toujours de l’huile d’arbre à thé lors de ses voyages. “Je ne peux pas vivre sans”, avait-elle déclaré. “Ce n’est pas la chose la plus glamour, mais si vous avez une coupure, une piqûre de moustique, un petit bouton, ou quoi que ce soit d’autre: ça soigne tout. Ce n’est pas cher et c’est assez petit pour être emporté partout. J’en ai tout le temps avec moi”.