REUTERS/Jane Rosenberg
Plein écran
REUTERS/Jane Rosenberg © REUTERS

La défense de Weinstein sort la robe que Lauren Young portait le jour où il l'a agressée

La défense d’Harvey Weinstein a confronté Lauren Young, qui accuse Harvey Weinstein d’agression sexuelle, en montrant au jury la robe en dentelle qu’elle portait ce soir-là. Damon Cheronis a mis des gants en latex et a saisi un sac de preuves. 

En dévoilant la robe, il a demandé à Lauren: “Est-ce que c’est la robe que vous portiez?” “Oui”, a répondu Lauren. Lors de son témoignage, elle a expliqué que Weinstein avait ouvert sa robe tandis qu’il se caressait. “Vous avez dit aux membres du jury que Weinstein avait ouvert votre robe et l’avait ensuite retirée.” Lauren a acquiescé: “Jusqu’à mes coudes.” L’avocat a ensuite posé de nombreuses questions sur la robe et notamment sur la façon dont elle était censée s’ouvrir. Il voulait ainsi démontrer que Weinstein n’avait pas pu l’ouvrir à une main, facilement.

Un dessin de Weinstein nu, tenant son pénis en main, a été montré au jury. C’est le dessin qui a été réalisé par la police de Los Angeles lorsque Lauren a signalé l’agression présumée. Elle a corroboré les affirmations antérieures selon lesquelles Weinstein a des organes génitaux “difformes” et “un pénis d’apparence dégoûtante.” “On dirait qu’il a été coupé et recousu. Ce n’est pas une cicatrice normale due à la circoncision. Quelque chose n’avait pas l’air normal.”