Plein écran
Marie Laforet, en mai 1972. © AFP

La fille de Marie Laforêt se confie sur son enfance malheureuse

“C’est comme si j’avais grandi orpheline de parents vivants”, a confié Lisa Azuelos.

La chanteuse qui a marqué les années 1970 s’est éteinte le 2 novembre. C’est dans ce contexte que sa fille aînée, connue du public pour sa réalisation du film “LOL”, s’est exprimée sur son enfance. Ses premières années étaient loin des contes de fées que l’on pourrait imaginer pour une “fille de star”. 

Passant son temps dans les pensions ou dormant dans des dortoirs, la petite Lisa n’a que très peu vu sa maman et même son papa, avec qui sa mère n’a vécu que deux ans à peine. La chanteuse n’emmenait jamais sa fille à la plaine de jeux. Elle l’emmenait par contre sur les plateaux de télévision, un environnement bien moins adapté aux enfants. 

Marie Laforêt a eu deux autres enfants: Jean-Mehdi, né en 1967, deux ans après Lisa, puis Ève-Marie-Deborah, qui est née en 1974. La réalisatrice raconte qu’elle a dû veiller sur son frère quand ses parents étaient absents. Elle raconte: “J’étais sur le qui-vive, à protéger mon petit frère des violences quand ça se passait très mal et je prenais garde à ce qu’on ne me tabasse pas moi non plus”.

Le fils de Marie Laforêt dirige aujourd’hui un hôtel de luxe en Suisse, quant à sa fille cadette, elle est à la tête de projets d’adaptation de livres au cinéma. Lisa Azuelos trouve à présent la sérénité dans la famille qu’elle s’est construite. “Je me suis fabriqué des gens dont j’étais sûre qu’ils allaient m’aimer”, dit-elle. Elle ajoute que, même si elle a divorcé, elle s’efforce de faire tout son possible pour que sa maison reste un endroit chaleureux pour ses trois enfants, Carmen, Ilan et Thaïs. 

Plein écran
Sandrine Kiberlain, Thais Alessandrin et Lisa Azuelos, à l’avant-première de “Mon bébé”, le film de la réalisatrice, en mars 2019. © Photo News