Plein écran
© epa

La justice suisse donne raison à Boris Becker

La légende du tennis allemand Boris Becker, auquel un ancien partenaire suisse en affaires réclamait le remboursement de 36,5 millions d'euros, ne sera pas poursuivi par la justice suisse, selon le jugement publié lundi.

Le tribunal cantonal de Zoug a en effet débouté Hans-Dieter Cleven, un ancien associé en affaires du triple champion de Wimbledon (1985, 1986 et 1989). D'après l'agence suisse ats, le tribunal a rejeté la demande du financier zougois, estimant que la résiliation du prêt n'avait pas été signifiée d'un point de vue légal.

Possibilité d'appel
M. Cleven peut faire appel. Il devra payer les frais de justice, ainsi qu'un dédommagement de près de 90.000 francs suisses (près de 82.000 euros) à l'ancien champion allemand. Selon l'ats, qui cite le journal "Luzerner Zeitung", Hans-Dieter Cleven a fait appel à la justice suisse à la mi-2016. L'arrêt a été rendu le 26 juin.

Remboursement non honoré
M. Cleven, qui a été dans le passé dans l'équipe dirigeante de l'équipementier sportif Völkl ou encore du groupe de distribution Metro, estime que le joueur de tennis, qui commente actuellement le tournoi de Wimbledon pour la BBC, n'avait pas honoré plusieurs dates-butoir pour lui rembourser une somme de 40 millions de francs suisses (36,5 millions d'euros) d'arriérés.

Associé d'affaires
L'homme d'affaires n'a pas précisé l'origine de cette somme. Mais il avait été associé pour divers projets dans le passé avec Boris Becker, notamment dans les années 1990, et avait été un temps son conseiller financier en Suisse.

Le 21 juin, Boris Becker, 49 ans, a été déclaré en état de faillite personnelle par un tribunal londonien pour une dette de plusieurs millions d'euros.

  1. Les looks les plus excentriques et/ou ratés du tapis rouge des Grammy Awards

    Les looks les plus excentri­ques et/ou ratés du tapis rouge des Grammy Awards

    Le tapis rouge des Grammy Awards était particulièrement excentrique cette année. Chris Brown avait les cheveux mi-rose mi-bleu et un pull en laine un peu douteux, Joy Villa faisait la promotion de Donald Trump avec une robe annonçant sa réélection, Orville Peck avait sorti son plus beau masque à franges et Lil Nas X portait un costume rose fuchsia effet bondage qui aurait pu plaire à Lady Gaga lors de son époque “robe en viande”.
  2. Le #DollyPartonChallenge: le nouveau défi des stars sur Instagram
    Play

    Le #DollyPar­ton­Chal­len­ge: le nouveau défi des stars sur Instagram

    Depuis le milieu de la semaine, le #DollyPartonChallenge fait le buzz sur les réseaux sociaux. Lancé par la chanteuse américaine Dolly Parton, l’objectif de ce challenge est de poster un montage de quatre photos censées provenir de LinkedIn, Facebook, Instagram et Tinder. Une photo professionnelle pour son compte LinkedIn, une photo pour ses amis pour son compte Facebook, un cliché artistique pour Instagram et une photo sexy pour son compte Tinder. Récoltant des centaines de milliers de mentions “J’aime”, sa publication devenue virale a poussé de nombreuses célébrités à se prêter à leur tour au jeu.