Le concert surprise de Madonna place de la République

"Je pense à ce qui est arrivé il y a maintenant presque un mois", a déclaré la star, visiblement émue face au public. "Le coeur de Paris et le coeur de la France battent dans le coeur de chaque ville!", s'est-elle exclamée sur la scène de Bercy. "Nous sommes un seul coeur et notre coeur peut battre à l'unisson", a poursuivi Madonna, ajoutant: "le pouvoir de l'amour est plus fort que l'amour du pouvoir!".

"Venez avec nous"
"J'avais vingt ans quand je suis venue à Paris et c'est ici, à Paris, que j'ai décidé que j'allais faire de la musique", a rappelé la star, dont le dernier concert à Paris remontait à juillet 2012 à L'Olympia, lançant: "merci Paris d'avoir planté cette graine dans mon coeur!". Enveloppée dans un drapeau français, Madonna a ensuite entonné la Marseillaise avec le public qui s'était mis debout. Après son concert à Bercy, la star a donné un mini-concert acoustique improvisé après minuit devant quelques dizaines de personnes devant le mémorial des attentats place de la République à Paris.

"Elle voulait rendre hommage, elle adore cette ville. C'était magique. Je n'oublierai jamais ça", a déclaré à l'AFP le guitariste de Madonna Monte Pittman. "Après le concert, elle a dit: venez avec nous. Faisons tout ce qu'on peut. Je suis là pour aider", a-t-il ajouté. Vêtue d'une doudoune, capuche en fourrure sur la tête, accompagnée à la guitare, la chanteuse américaine a entonné ses chansons "Like a prayer" et "Ghosttown" et la chanson "Imagine" de John Lennon, selon des témoins.

Woodkid, Agnès Varda
Des vidéos postées sur les réseaux sociaux la montrent en train de chanter aux côtés de son fils David, 9 ans, dans ce lieu symbolique d'hommage aux victimes. La cinéaste Agnès Varda et le musicien Woodkid étaient également présents, selon des témoignages sur Twitter. La diva a ensuite quitté la place de la République peu avant 01H00 du matin. Déjà le 15 novembre en concert à Stockholm Madonna avait chanté en français, seule à la voix s'accompagnant à la guitare, "La vie en rose".