Plein écran
© RTBF

"Le décor de notre JT est plus beau que celui de TF1"

Ce lundi, dans le 13H, présenté par Nathalie Maleux, La Une (RTBF) inaugure son nouveau plateau du JT. François De Brigode, titulaire du 19H, nous en livre les secrets de fabrication. Rencontre.

Le JT se dote d'un nouveau plateau et d'un nouveau décor. Comment a-t-il été imaginé?
Le nouveau plateau du Journal télévisé a été envisagé de manière plus lumineuse et surtout, vous le verrez, avec un espace beaucoup plus grand. C'est une bonne nouvelle pour moi mais aussi pour les téléspectateurs. Car il y aura dorénavant, vu que l'espace est plus grand, d'autres journalistes qui viendront plus régulièrement en plateau pour expliquer l'actualité au travers de ce qu'on appelle "Les clés de l'info", qui sont dans des écrans led haute technologie dans lesquels on injectera des vidéos, du son et du graphisme haut-de-gamme. Et l'accueil est à la fois plus chaleureux et plus grand dans un JT qui est, je vous le garantis, plus beau.

Plus de journalistes en plateau signifie-t-il moins de reportages?
Non, au contraire, on aura beaucoup plus de dossiers et d'informations dites made in RTBF mais qui seront présentés par ces journalistes qui viendront parfois expliquer le making-of de leur tournage ou de leur exclusivité.

Ce nouveau plateau vous impose-t-il une préparation différente ou de nouvelles habitudes à adopter?
En tout cas, il faudra avoir une nouvelle gestuelle, parce que c'est un plateau beaucoup plus grand. Mais depuis toujours, l'évolution dans le Journal télévisé à la RTBF se fait au quotidien. Donc, on est déjà dans une logique de haute technologie. Le nouveau JT est lancé ce 3 septembre. Et dans les jours qui suivent, on étudie déjà l'arrivée de la réalité augmentée.

Plein écran
© RTBF

C'est important qu'un plateau de JT soit plus chaleureux?
Évidemment!

C'est un mot qu'on n'a pas l'habitude d'entendre pour décrire un JT...
Je suis content que vous le disiez. Moi j'aime bien d'employer le mot chaleureux parce que je crois que l'information ne doit absolument pas être distante. On doit être proche des gens. Et puis, il y a aussi de belles, de bonnes et de très bonnes nouvelles dans un Journal télévisé. Le monde qui va toujours mal n'est pas notre objectif.

Vous tentez d'injecter des bonnes nouvelles dans votre JT depuis plusieurs années?
Oui! Alors, on peut le faire de différentes manières: un reportage éclairant mais avec un éclairage différent, une petite phrase, un sourire... Il n'y a pas de sinistrose, ça, je m'y engage.

Derrière vous, c'est un coucher de soleil sur la ville?
Vous êtes un bon observateur. Et il me fait penser à la Californie dans ce qu'elle a de plus beau. Mais rassurez-vous, on est bien en Belgique. À 19h30, ce sont des images de Bruxelles. Et à 13h, un mélange de Bruxelles, Charleroi, Namur et Liège.

Un nouveau générique aussi?
Oui! Comme le nouveau plateau, le nouveau générique est très lumineux. Il va, vous le verrez, droit au but en terme d'images, de son et de sonorités.

Une nouvelle musique alors?
Non, mais vous verrez qu'elle illustre très bien ce qui a été fait. Donc, on a l'impression que les sonorités sont nouvelles.

Il y a une semaine, TF1 a également fait évoluer son JT avec notamment l'inauguration d'un nouveau plateau. Y avez-vous été attentif?
J'ai en effet regardé cette évolution. Et sans fausse modestie, je trouve que notre décor est plus beau et plus lumineux. Et beaucoup plus chaleureux.

Dans quel état d'esprit abordez-vous cette rentrée?
Comme d'habitude, je suis ultra-positif et optimiste, parce que je suis quelqu'un de positif et d'optimiste. Et je suis heureux de pouvoir évoluer dans un très beau décor instigué par Bruno Clément (rédacteur en chef du JT) et Axel Bonnert (réalisateur du JT).

Vous entamez cette année votre 20e année à la présentation du JT. Que vous inspire le coup d'œil dans le rétroviseur?
Le meilleur est à venir! Je m'amuse toujours autant. L'essentiel dans la vie, c'est de s'amuser.

Plein écran
© RTBF