Plein écran
© Getty Images

Le mail horrible d’Harvey Weinstein: “Jennifer Aniston devrait être tuée”

Des documents judiciaires ont révélé aujourd’hui qu’Harvey Weinstein s’en était pris avec violence à Jennifer Aniston dans un mail datant du 31 octobre 2017. 

Le National Enquirer avait cherché à obtenir une réaction de la représentante de Weinstein. Un journaliste s’était adressé à Sallie Hofmeister, experte en gestion de crise qui avait été engagée après les publications du New York Times qui révélait les pratiques immondes du producteur vedette du cinéma hollywoodien. 

Le journaliste expliquait que le National Enquirer allait publier un article rapportant que Jennifer Aniston avait été agressée sexuellement par Harvey Weinstein. Harvey Weinstein avait réagi par mail en interne: “Jen Aniston devrait être tuée”, avait-il écrit.

Variety a contacté le porte-parole de Jennifer Aniston ce mardi après-midi. Il a démenti l’information. “Jennifer n’a été ni harcelée ni agressée par Harvey.”

Sa peine sera annoncée ce mercredi 

Ce mail violent a, cependant, bien été envoyé par Weinstein. Il fait partie des 1000 pages de documents qui ont été mis à la disposition du public avant la condamnation de Weinstein, qui sera annoncée ce mercredi.

L’ex-magnat d’Hollywood a été reconnu coupable le 24 février dernier d’agression sexuelle et de viol. Il risque jusqu’à 25 ans de prison, mais pas la perpétuité car la justice américaine l’a disculpé de la circonstance aggravante de comportement “prédateur”, qui aurait pu lui valoir la prison à vie.

Plein écran
© EPA