Plein écran
© photo_news

Le plus grand regret de Stromae

"Si je pouvais revenir en arrière..."

Producteur, réalisateur et créateur de mode avec son épouse, Stromae a mis sa carrière de chanteur entre parenthèses depuis la sortie de son dernier album "Racine carrée". Dans un article du magazine Marianne, le Belge de 32 ans sort de l'ombre pour évoquer un sujet difficile: l'arrêt de sa tournée africaine en juin 2015.

C'est suite aux complications d'un traitement contre le paludisme que Stromae a dû annuler ses concerts pendant plusieurs mois. Et aujourd'hui encore, l'artiste souffre des conséquences du médicament Lariam. "Aujourd'hui, je suis encore sensible aux crises d'angoisse. Il m'est déjà arrivé de devoir retourner d'urgence à l'hôpital. J'ai peu de regrets dans ma vie, mais, si je pouvais revenir en arrière et éviter de prendre du Lariam, je le ferais sans hésiter", a-t-il révélé.

Dans son enquête, Marianne s'intéresse au calvaire des patients et aux graves effets secondaires du traitement: dépression, confusion mentale, anxiété, cauchemars, et même idées suicidaires. "Je n'ai pas supporté mon traitement anti-paludisme, ça m'a filé des hallucinations. J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique. J'aurais pu faire une connerie, je n'étais plus moi-même", expliquait d'ailleurs Stromae en mars dernier.