Plein écran
© anp

Les enfants de Delphine Boël “fichés” à la banque à cause de leur mère

La fille présumée du roi Albert II est en colère: elle vient d’apprendre que ses deux enfants sont eux aussi fichés comme “Personnes Politiquement exposées” par les banquiers. 

L’hebdomadaire allemand “Welt am Sonntag” a fait paraître hier un article dans lequel Delphine Boël confie son énervement. En effet, la fille présumée du roi Albert II a souhaité récemment ouvrir un compte épargne pour son fils Oscar, 11 ans. Malheureusement, son banquier l’a informée que c’était impossible, car ce dernier figurait sur la liste des “Personnes Politiquement exposées” (PPE). Une liste dressée par la société World-Check et que les banques du monde entier peuvent consulter. Cette liste de clients potentiels se divise en deux catégories: les “clean” (“propres”) et les “dirty” (“sales”). Delphine Boël, et maintenant ses enfants, figureraient désormais tous dans la deuxième catégorie. 

Il y a sept ans déjà, la Royal Bank of Scotland avait fermé tous ses comptes ainsi que ceux de sa mère Sybille de Sélys Longchamps, sans préavis. “Ces comptes étaient pourtant parfaitement en ordre”, avait-elle expliqué à l’époque. Si Delphine Boël est reprise sur la liste des PPE, c’est parce qu’elle est désignée dans la presse comme la fille illégitime du roi Albert II. La société américano-anglaise World-Check aurait proposé de retirer son nom de la liste si elle était prête à affirmer qu’elle n’avait aucun lien avec le précédent roi des Belges. Condition qu’elle a catégoriquement refusée. “Je ne cherche pas un papa, les blessures sont trop profondes. Je veux juste un cadre juridique clair pour protéger ma vie et celle de ma famille”, a-t-elle confié à l'hebdomadaire allemand. 

Malgré cette restriction, la santé financière de la famille de Delphine Boël serait bonne car ses œuvres d’art se vendent bien.