Plein écran
© REUTERS

Mel B “au chômage et ruinée”?

L’ex-mari de Mel B réclame une augmentation de la pension alimentaire qu’il reçoit pour leur fille. Mais la chanteuse refuse de payer et prétend être “ruinée". 

Selon des documents judiciaires, Mel B aurait déclaré qu’elle était désormais “au chômage” et que ses rentrées d’argent avaient considérablement “diminué”. La star a récemment été traduite en justice par son ex-mari Stephen Belafonte, qui réclame une augmentation de la pension alimentaire qu’il reçoit pour leur fille Madison, sept ans, qui s’élève actuellement à un peu plus de 4.500 euros. 

Pour prouver qu’elle n’a pas les moyens de répondre à la demande de son ex, la chanteuse a soumis ses revenus mensuels, ainsi que l’ensemble de ses biens et de ses dépenses à la Cour supérieure du comté de Californie. Selon les documents, consultés par le Daily Mail, elle gagnerait ainsi 3.300 euros par mois, toucherait 58.000 euros par an au chômage, et posséderait plus de 140.000 euros d’actifs. 

Les dépenses mensuelles de star de 44 ans s'élèveraient quant à elles à 108.000 euros, dont 14.500 dollars de loyer et 74.000 dollars de taxes et frais comptables. Il semble donc y avoir une différence considérable entre l’argent que la star prétend gagner et ses dépenses réelles. 

Dans les documents, la star affirme que ses revenus ont diminué au cours des dernières années, et qu’elle n’a pas de revenu stable depuis le mois de septembre. Mais selon le Daily Mail, elle aurait refusé de divulguer combien elle avait gagné pour la tournée des Spice Girls à laquelle elle a participé cet été. 

“Mel B cherche du travail aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais n’en trouve malheureusement pas. En ce moment, Melanie est au chômage, mais elle cherche activement du travail”, peut-on encore lire dans les documents dont dispose la cour.