Plein écran
Céline Van Ouytsel a remporté la couronne de Miss Belgique 2020. © Joel Hoylaerts / Photo News

Miss Belgique: “Le soutien-gorge qui est tombé sur scène n'était pas à moi”

Céline Van Ouytsel a été sacrée Miss Belgique 2020 ce samedi. Malgré une chute - et la perte de son soutien-gorge sur scène - la jeune femme est parvenue à tirer son épingle du jeu et à repartir avec la couronne. “Se relever et repartir, c’est ma devise", a confié la jeune femme de 23 ans à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “J’aimerais faire passer ce message aux autres cette année”. 

Après des heures de répétition sans une seule chute, Céline a trébuché dans les escaliers du Proximus Theater pendant le défilé. Elle s’est retrouvée par terre, et a perdu son soutien-gorge dans la foulée. Une chute qu’elle prend aujourd'hui à la rigolade: “Il fallait bien que ça arrive à quelqu’un... J’avais des manches très longues et j’ai apparemment entraîné le soutien-gorge de quelqu’un avec moi dans les coulisses. Il est resté coincé dans la manche et c’est comme ça que j’ai trébuché”, a confié la jeune femme originaire d’Herentals, en province d’Anvers, à HLN. “Heureusement, tout le monde a bien ri, moi y compris. Je me suis dit: ‘Fais du mieux que tu peux’. Je me suis relevée et j’ai continué. La vie est faite d’essais et d’erreurs. J’ai pu mettre en pratique ma devise”. 

Plein écran
La jeune femme a trébuché sur scène... et a laissé un soutien-gorge dans la bataille. © vtm

Reine du positivisme

Céline ne se laisse pas abattre par les petits aléas de la vie. Lorsqu’elle a été couronnée Miss Anvers l'été dernier, elle a fait face à un tas de critiques. Selon certains, elle avait décroché la couronne grâce à ses 60.000 abonnés sur Instagram. “C’est une très grosse erreur de croire que tous mes abonnés (...) votent pour moi. Toutes les filles sont autorisées à se promouvoir sur les réseaux sociaux, donc je n’y ai vu aucun problème. En fin de compte, cela m’a encore plus motivée à viser la couronne. Je ne laisserai rien me toucher”. 

“En première et en deuxième année secondaire, j’ai été harcelée. Je ressemblais encore à une petite fille. J’étais très mince et peu sûre de moi, et j’étudiais beaucoup. C’était une période difficile pour moi, mais j’ai pu en parler et j’en suis sortie plus forte”, explique la jeune femme. “Je pense que c’est la raison pour laquelle j’ai choisi d’étudier le droit. Je ne supporte pas l’injustice, je veux toujours faire quelque chose pour y remédier”.

Plein écran
© BELGA

Modèle

En tant que Miss Belgique, Céline veut devenir un modèle pour les jeunes filles qui souffrent des préjugés. “Si tu as un rêve, tu dois tout faire pour le réaliser. Regardez-moi. On m’a souvent surnommée ‘la blonde stupide’, la ‘Barbie’ ou ‘Miss Instagram’. Et pourtant, je me suis battue pour décrocher mon diplôme. Je me suis lancée dans ces études et après cinq ans à l’université, j’ai obtenu mon diplôme avec mention. Et aujourd'hui, j’ai pu réaliser mon rêve de devenir Miss Belgique malgré tous les préjugés et les commentaires”.

Cette année, Céline devait commencer son stage au barreau pour devenir avocate. Un plan qu’elle met entre parenthèses pour assurer ses missions en tant que Miss Belgique. Elle s’envolera d’ailleurs bientôt pour les États-Unis afin de jouer un rôle dans “Amour, Gloire et Beauté”, qui lui a été décroché par l’organisatrice du concours, Darline Devos. “Je vais à Los Angeles pour incarner un personnage. C’est incroyable! Ma mère et moi sommes super fans de cette série”, lance-t-elle.

Sa mère, Carine, redoutait d’ailleurs que sa fille tombe sur scène durant l’élection. “Mon plus grand cauchemar, c’était que Céline tombe dans les escaliers”, explique Carine. “Et puis c’est ce qui est arrivé! Avant le défilé, je lui ai demandé: ‘Et si tu tombes?’ Elle m’a répondu: ‘Alors je me relèverai, hein maman’. Et c’est ce qu’elle a fait. (...) Nous sommes très fiers de Céline”.