Plein écran
© Capture d'écran

Nicolas Bedos menacé de mort après son sketch sur Dieudonné

VideoNicolas Bedos ne s'est pas fait que des amis en fustigeant Dieudonné dans un sketch sur le plateau de Laurent Ruquier. Le comédien français affirme avoir reçu de nombreuses menaces de mort depuis la diffusion de l'émission.

Le fils de Guy Bedos, qui était apparu avec une barbe et une moustache de type hitlérien dans l'émission "On n'est pas couché" ce samedi 11 janvier, s'était exprimé sans détour sur l'affaire Dieudonné. "Merci Dieudo, bravo l'idiot! Maintenant à cause de toi, tous les politicards tricards, les assos de parano et autres gens pas drôles, vont mettre le nez dans nos vannes", avait-il lancé notamment.

"D'ailleurs, avant de partir, moi aussi je vais te faire une petite quenelle maison", avait-il poursuivi. Mais ma quenelle à moi ne mélangera jamais la barbaque du FN, la misère des banlieues et la bande de Gaza. Ma quenelle se cuisine à toutes les sauces, celle de la Palestine, oui, mais aussi celle du respect de la Shoah et de la lutte contre l'antisémitisme primaire".

Et Nicolas Bedos a remis ça il y a peu dans une interview pour le journal "Le Monde". "Dieudonné est un prosélyte d'extrême droite", a-t-il déclaré affirmant que cette chronique était "en totale adéquation avec ce qu'il pensait depuis toujours".

Des propos qu'il a réaffirmés ce matin sur Europe 1 en expliquant qu'il recevait de nombreuses lettres de menace depuis cette intervention très remarquée. "Cette chronique, c'est pour m'adresser à Dieudonné, à ses fans et aussi à tous les censeurs en puissance qui vont profiter de cette affaire Dieudonné pour nous empêcher de dépasser les limites et de transgresser les règles", s'est-il défendu.

"J'ai reçu des menaces physiques, de mort", a-t-il poursuivi. "Je vis en ce moment chez un ami à cause de ça, mais je ne suis pas là pour pleurnicher. On m'envoie des menaces de cassage de gueule, des centaines. Ces menaces de mort prises au sérieux par la police".