Plein écran
© belga

Poelvoorde contre les anti-mariage gay: "Chez nous, on s'enfile comme des rois!"

VideoBenoît Poelvoorde est en pleine promotion du film "Les rayures du zèbre", sorti aujourd'hui au cinéma. Notre star nationale, récompensé par le prix du meilleure acteur au Magritte du cinéma ce week-end, a expliqué au journal Le Parisien à quel point il ne comprenait pas ceux qui sont contre le mariage pour tous. "J'ai envie de faire une manifestation contre les manifestations."

"Nous, de la Belgique, quand on voit ça, on rigole. Mais qu'est-ce qu'on a à foutre si tu maries... Et puis ces mecs qui sont contre l'homoparentalité, qu'est-ce qui te dit que leur gosse ne va pas devenir homosexuel? Ils vont faire quoi les gros malins qui ont manifesté en disant: 'Jamais, jamais!' quand leur enfant leur dira: 'Papa, je suis PD'?"

Et d'expliquer, avec le franc-parler qui fait son succès et sous les éclats de rire: "En Belgique, on s'enfile comme des rois! Pour un oui, pour un non, on est derrière son copain. On regarde ça de loin en se demandant 'qu'est-ce que c'est'? On dirait que vous venez de découvrir l'électricité et que vous croyez qu'elle pourrait vous aveugler à vie!"

Au cours de sa promotion, il a également confié qu'il admirait les jeunes de 25 ans. Il confie au journal Le Soir: "25 ans est un âge charnière. Entre la famille, un homme, une femme, une maison, un boulot... tout est possible ! Mais en même temps, on se retrouve devant une  falaise, avec le vertige, la fragilité et l'angoisse qui l'accompagnent." Selon lui, les jeunes doivent "s'écouter et reprendre le goût du silence". "Je suis frappé par cette frénésie de la nouvelle génération. Les jeunes sont constamment en train d'envoyer des mails, d'écrire des sms... Ils ne s'arrêtent jamais! Parfois, je crois qu'il faut s'obliger à s'isoler, et à s'écouter. C'est dans ces moments que viennent les intuitions à suivre."