Plein écran
© Photo News

Pourquoi Alain Delon n’a pas assisté aux obsèques de Romy Schneider

L’acteur s’est confié sur sa relation mythique avec Romy Schneider dans le livre de la journaliste Sarah Briand intitulé “Romy, une longue nuit de silence…”

Durant cinq ans, Alain Delon et Romy Schneider ont formé le couple le plus glamour du cinéma. Après s’être séparées, les deux stars sont restées très proches. Si bien qu’il a été impossible pour l’acteur d’assister aux funérailles de son ex-amante, décédée en 1982 d’une surdose d’alcool et de médicaments. “Je ne pouvais pas. J’y suis allé après, tout seul…”, a-t-il ainsi confié dans le livre de Sarah Briand, “Romy, une longue nuit de silence”.  “Je ne voulais pas jouer le jeu des photographes. Cela ne changeait rien pour elle. J’y suis allé après”.

Pour l’acteur, Romy Schneider s’est “laissée mourir” après la disparition de son fils. “C’est un suicide volontaire parce qu’elle n’a jamais supporté la mort de David. Elle n’a jamais plus été Romy. Elle n’a plus jamais été la femme que j’ai connue. Elle était entre deux vies. Elle n’était plus là […] Elle voulait tellement mourir qu’il n’y aurait pas eu cela, elle serait morte autrement. Je le savais, mais je savais aussi que je ne pouvais rien faire contre”. 

C’est d’ailleur l’acteur qui a retrouvé le corps sans vie de Romy Schneider chez elle. En attendant les secours, il a couché ses pensées sur le papier: “Je te regarde dormir. Je suis auprès de toi, à ton chevet”, écrivait-il. “Tu es vêtue d’une longue tunique noire et rouge, brodée sur le corsage. Ce sont des fleurs, je crois mais je ne les regarde pas. Je te dis adieu, le plus long des adieux, ma Puppelé. C’est comme ça que je t’appelais. Ça voulait dire “petite poupée” en allemand”.