Plein écran
© photo_news

Roucas: "On pardonne plus facilement à Bertrand Cantat"

Dans un entretien pour Nice-Matin, l'humoriste s'insurge contre la censure dont il est victime depuis qu'il a osé montrer son soutien au Front National.

Selon Jean Roucas, le parti de Marine Le Pen est aujourd'hui en France "le seul parti qui dénonce les vraies injustices et les choses intolérables", rapporte le site du Figaro. "Raillé" et "censuré" dans les médias à cause de ses idées politques, l'ancien comique a fondé avec son ami Gilbert Collard une association "d'hommes libres" qui défend le droit de s'exprimer librement.

Dans la vidéo de Nice-Matin, il s'emporte: "Ce qui me choque, c'est qu'on m'interdise de travailler parce que j'ai affiché mes sympathies politiques. Ça me révolte!"

Roucas poursuit: "Bertrand Cantat a sorti un album et va sûrement refaire une tournée. Je m'aperçois avec effroi que la gauche caviar, qui tient les rênes du métier du spectacle, pardonne plus facilement à un type qui a massacré sa femme à coups de poing qu'à moi qui ai eu le tort de dire mes sympathies."