Plein écran
Stéphane Pauwels © Photo News

Stéphane Pauwels au cœur d'une polémique après une soirée annulée où il devait être DJ à Trèbes

Stéphane Pauwels devait officier comme DJ lors de la Fête nationale belge ce dimanche 21 juillet à Trèbes. L’organisation a décidé d’annuler la fête. L’ancien animateur de RTL-TVI dénonce un article du Vif qui aurait provoqué cette annulation.

La plus grosse communauté belge de France est concentrée dans le département de l’Aude où se trouve la ville de Trèbes. C’est dans cette commune que Stéphane Pauwels était censé être aux platines dans quelques jours à l’occasion de la fête nationale belge. Mais comme il l’a annoncé sur Twitter, l'organisation a décidé tout simplement d’annuler l’événement. 

L’animateur belge accuse directement la journaliste Rosanne Mathot d’être la responsable de cette annulation. “Sans le boucan de Rosanne Mathot, je venais dans votre magnifique ville par amitié et gratuitement”, a-t-il indiqué dans l’un de ses tweets. Le Vif avait publié un article le 2 juillet dernier concernant la venue de Stéphane Pauwels dans le sud de la France à l’occasion de la fête nationale. 

Clash sur Twitter

La journaliste du Vif, qui a écrit l’article, a immédiatement réagi et s’est défendue: “La façon dont Stéphane Pauwels a tourné ses tweets incite à croire que je suis responsable de l’annulation de l’événement (à Trèbes et non à Tarbes, soit dit en passant). J’ai rappelé un fait. Point. La mairie de Trèbes le connaissait forcément.”

Dans un tweet précédent, il avait déjà accusé la journaliste: “La fête a bien été annulée suite à votre article qui a été distribué dans des endroits de la ville et l’opposition politique en a profité pour déstabiliser le maire.. Vous êtes responsable !! Quel était l’intérêt hormis créer du clic ? Aucun hormis me salir gratuitement !”, commentait-il sur Twitter.

Le 13 juillet dernier, Stéphane Pauwels avait déjà réagi à cet article dans un tweet, annonçant l’annulation de l’événement: “Merci madame Mathot. La fête Belge annulée! La présomption d’innocence, vous connaissez? Acharnement gratuit... Un maillon supplémentaire à la médiocrité journalistique. Les 500 invités vous remercient.”

Une dédicace dans son prochain livre

L’animateur accusé de complicité dans un vol avec violences ne veut pas en rester là et a promis de réserver une dédicace à la journaliste dans son prochain livre: “Elle aura droit dans mon livre à une spéciale dédicace.. Du même niveau que la presse francophone journalière.. Se faire mousser sur mon dos... Faire vendre... Du clic... La présomption elle s’en fout... D’un passage à une fête Nationale, elle en fait une polémique... La roue tournera.”