Plein écran
© Photo News/Koen Keppens

Theo Francken réagit aux attaques de Roméo Elvis

Le rappeur bruxellois cible l'ancien secrétaire d'Etat dans son nouvel album "Chocolat."

Paru ce vendredi à minuit, "Chocolat" est le premier album solo du rappeur Roméo Elvis. Un album dans lequel le grand frère d'Angèle raconte son parcours, des faubourgs de Linkebeek jusqu'à la consécration en France (et évidemment en Belgique), parle sans tabou de la drogue, des femmes, de son rapport difficile à la célébrité et de ses amis perdus en chemin. 

Roméo Johnny Elvis Kiki Van Laeken évoque également le passé colonial de notre pays et fustige la N-VA, Theo Francken en particulier, sur son titre "La Belgique Afrique."

"Forgive Them Father"
Pris pour cible, Theo Francken a réagi avec détachement sur son réseau social favori, Twitter. L'ancien secrétaire d'Etat a d'abord partagé la chanson de Lauryn Hill, "Forgive Them Father", sous-entendant que "Dieu devait pardonner" à Roméo Johnny .Theo Francken a ensuite publié une parodie humoristique du groupe mythique de gangsta rap N.W.A.

On le voit, le bourgmestre de Lubbeek a privilégié l'humour à la confrontation directe avec le rappeur. Il faut dire que le principal intéressé est lui-même fan de rap, a-t-il déclaré via son porte-parole.

La faute aux médias
Plutôt que de s'en prendre à l'artiste, Theo Francken tacle les médias francophones. "Je remarque que certains rappeurs que j'aime bien, comme Zwangere Guy (qui pose sa voix sur le titre très brusseleir "Kuneditdoen", NDLR) ne m'aiment apparemment pas. Dommage", regrette l'homme politique. C'est la faute aux médias francophones qui donnent une mauvaise image de lui, estime-t-il. "Les médias francophones à l'esprit étroit ont une image totalement fausse de moi, de mes idées et de ma politique. Dommage que certains soient induits en erreur", conclut Theo Francken.