Plein écran
© reuters

"Trois molosses" empêchent le fils de Valérie Trierweiler de lui rendre visite

Léonard, le fils de Valérie Trierweiler, a été empêché par le service hospitalier de rendre visite à sa maman. Il a critiqué, sur Twitter, la méthode musclée utilisée. La sortie de la toujours officielle Première dame serait "imminente".

Une semaine après les révélations de l'affaire Hollande-Gayet, l'évolution  de l'état de santé de Valérie Trierweiler fait l'objet d'autant d'inquiétudes que de démentis, notamment de la part d'un entourage qui peine, semble-t-il, a prendre contact avec elle.

Vendredi, certains s'alarmaient de voir leur appel téléphonique rester sans réponse. Ce samedi pourtant, l'entourage du président français calmait le jeu, soulignant que l'état de santé de l'officielle Première dame "n'avait rien de préoccupant". Pourtant, vendredi, au lendemain de la visite de François Hollande, celle-ci n'a été autorisée à recevoir personne. Pas même son fils, Léonard.

Ce dernier s'est ému vendredi d'avoir été retenu par le service d'ordre en charge de la sécurité de sa maman. "Le professeur a fait appel a trois molosses musclés pour m'expulser et m'empêcher de voir ma mère a la Pitié. Pourquoi ?". Un tweet repris d'emblée par la Toile, mais depuis lors effacé. Sous la contrainte de la présidence?

Plein écran
Le tweet de Léonard Trierweiler a été rapidement effacé. © Twitter

La réponse énigmatique de l'Elysée
Contrairement à ce qui avait été annoncé, l'ancienne journaliste était toujours hospitalisée vendredi, une semaine après avoir été admise à la Pitié-Salpêtrière. Sa sortie serait toutefois "imminente". Elle devrait poursuivre sa convalescence à la résidence officielle de la présidence de La Lanterne, à Versailles.

"En qualité de Première dame?" a interrogé la presse française, interpellée par la réponse énigmatique de l'Elysée. "Pourquoi ne pas parler d'elle en utilisant simplement son nom et son prénom?". Pas de quoi éteindre la rumeur qui veut que François Hollande, en déplacement ce samedi dans son fief de Corrèze, aurait rompu avec sa compagne officielle.