Plein écran
© Andy Kropa/Invision/AP

Une nonne accuse Katy Perry d’avoir “du sang sur les mains”

Une nonne accuse la chanteuse d’avoir joué un rôle dans la mort de l’une de ses amis en rachetant un couvent à Los Angeles. 

L’affaire autour du couvent de Los Feliz acheté par Katy Perry en 2015 n’en finit pas. Sœur Rita Callanan a récemment déclaré au New York Post que la bataille juridique qui l’opposait à la chanteuse avait fait de sa vie un enfer, et l’avait laissée “paralysée, sans le sou et sans maison”. “Je n’aimais vraiment pas Katy Perry. Je suis sûre qu’elle ne m’aime pas non plus”, a-t-elle déclaré au quotidien. La raison de cette haine? La religieuse de 81 ans n’accepte pas que la star ait fait l’acquisition du couvent dans lequel elle vivait autrefois.

Rita Callanan appartient à l’Ordre du Cœur très Saint et Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie, qui vivait dans une superbe demeure de style gothique espagnol de plus de 30.000 m² à Los Angeles. En 2011, les sœurs ont été forcées de déménager par l’archidiocèse de Los Angeles, qui a alors mis en vente la propriété pour 15 millions de dollars. Si ce dernier était prêt à céder la maison à Katy Perry, les sœurs, elles, étaient totalement contre, et l’ont vendue à une certaine Dana Hollister. 

En 2016, après des années de conflit, un juge s’est finalement rangé du côté de l’archidiocèse et a décrété que la propriété revenait bien à Katy Perry. Malgré cette décision, les sœurs ont continué à se battre jusqu’en mars 2018, lorsque la meilleure amie de sœur Callanan, sœur Catherine Rose Holzman, âgée de 89 ans, est morte devant le tribunal de Los Angeles alors qu’elle s’apprêtait à affronter une nouvelle fois la star. Pour Callanan, cette dernière a donc provoqué la mort de son amie, et a “du sang sur les mains”. 

Visiblement lassée par cette affaire, la chanteuse a décidé de remettre la propriété en vente pour 25 millions de dollars. De son côté, Rita Callanan admet qu’elle et ses sœurs ont sans doute agi trop vite. “Nous avons demandé à Dana d’acheter notre propriété car nous ne voulions pas qu’elle aille à Katy Perry. Oui, nous avons pris les choses en main concernant notre maison. Était-ce légal? Peut-être pas tout à fait. Mais ce n’était pas légal pour Katy Perry de l’acheter non plus”, a-t-elle déclaré. Malgré son état de santé précaire, elle souhaite bien se faire entendre. “J’ai l’intention de me battre. Mais combien de temps je pourrai le faire, ça, je ne sais pas”.