Plein écran
Le chanteur est encore en pleine tourmente. © AFP

Une troisième femme accuse Patrick Bruel d’agression sexuelle

Alors que deux femmes ont déjà porté plainte contre le chanteur, une troisième victime présumée vient de faire de nouvelles révélations. 

Ce vendredi 18 octobre, une troisième femme accuse Patrick Bruel de comportements inappropriés. Alors qu'il fait déjà l'objet d’une plainte pour exhibition et harcèlement sexuel pour des faits remontant au 9 août dernier et qu’il est également visé par une seconde enquête, cette fois-ci pour agression sexuelle remontant au 7 juillet, le chanteur doit faire face à de nouvelles accusations. 

Cette troisième accusatrice s’est confiée au quotidien Le Parisien et relate un récit similaire à celui déjà rapporté par l’une des premières plaignantes. Les faits se seraient déroulés en 2011. Celle que le Parisien prénomme “Sophie” pour conserver son anonymat travaille comme masseuse dans un institut qui reçoit régulièrement les clients d’un palace de l’île de Saint-Barthélemy. Elle explique s’être rendue dans la chambre de Patrick Bruel pour réaliser un massage, mais que ce dernier a refusé de se couvrir avec une serviette. “Il s’installe sur le ventre, mais refuse que je lui couvre les fesses. Puis il se retourne, et refuse encore une fois la serviette…”, explique-t-elle. 

Selon Sophie, le chanteur aurait ensuite demandé à être massé sur les cuisses, puis le ventre. “Il a ensuite pris mes mains pour les diriger vers son sexe avant de me dire de lui faire des bisous… Je dis stop, il insiste, et j’écourte le massage”, confie Sophie.  Alors qu’elle était en train de ranger ses affaires et qu’elle s’apprêtait à partir, Patrick Bruel n’en serait pas resté là. “Il arrive par derrière, m’attrape les poignets et se colle à moi, toujours nu, en érection. Je me suis énervée et lui ai demandé de me lâcher”, poursuit-elle. Le lendemain, Sophie aurait pris sur elle et aurait accepté de retourner masser la star.

Des faits prescrits

Si pendant des années, la jeune femme a préféré garder cette histoire pour elle et si elle n’a pas porté plainte, aujourd’hui elle souhaite prendre la parole pour soutenir les deux plaignantes dans le cadre de leurs démarches contre le chanteur. “Lorsque l’affaire est sortie dans la presse, une amie au courant de mon histoire m’a envoyé un article. J’ai découvert que tout était similaire à ce que j’avais subi…”, raconte Sophie, qui vit maintenant en Espagne. 

Même si les faits rapportés par la jeune femme étaient avérés, elle ne pourrait pas porter plainte. En effet, en France, le délit d’agression sexuelle (autre que le viol) commis sur un majeur a un délai de prescription de six ans. Son avocat, Me Yassine Bouzrou, a néanmoins demandé à la justice d’enquêter. De son côté, le chanteur n’a pas encore réagi à cette nouvelle accusation et poursuit ses activités professionnelles. Malgré tout, TF1 a annulé sa participation à l’émission “Danse avec les stars” et il ne sera également pas présent pour la promotion du film “Le meilleur reste à venir”, dans lequel il donne la réplique à Fabrice Luchini.