Plein écran
Yann Moix © AFP

Yann Moix: “Mes parents me servaient mes excréments dans une assiette à table”

“J’étais frappé avec des fils électriques”, a expliqué l’écrivain lors de sa participation à l’émission Balance ton poste.

La rentrée littéraire de cette année fut marquée par la sortie du livre “Orléans”, de Yann Moix. Un livre où il dépeint toute la souffrance qu’il a subie de l’enfance à l’adolescence. Un livre qui a suscité de nombreuses réactions dans les médias, devant l'horreur des maltraitances mais aussi à cause des réactions du père de l’écrivain et d’Alexandre, son frère. Pour ce dernier, c’est Yann Moix qui était le bourreau. Il le qualifie même de “psychopathe”. 

Ce jeudi 7 novembre, l’ancien chroniqueur d’On n’est pas couché s’est prêté au jeu d’un jugement présidé par Cyril Hanouna. Dans cette mise en scène, les chroniqueurs de Balance ton poste posaient librement des questions sur la vie de Yann Moix et affichaient ensuite des pancartes pour montrer s’ils croyaient ou non en ses réponses. 

Détails sordides

Sans fard, Yann Moix s’est épanché sur tous les détails de son récit autobiographique et sur les actes de maltraitances qu’il a dû subir de 2 à 16 ans. Il a aussi présenté les penchants racistes de son père. Très à l’aise, il signale qu’il n’a pas tout dit dans son livre. “Parce qu’on ne m’aurait jamais cru”, ajoute-t-il. C’est sans compter les questions de Cyril Hanouna qui l’ont encouragé à tout raconter à l’écran: “Ils me servaient mes excréments dans une assiette à table. Ils me frappaient à coups de fils électriques. Je renversais une petite cuillère, c’était un crime, et les conséquences étaient des humiliations, j’étais enfermé dehors en slip la nuit. Ils m’emmenaient et m’abandonnaient en forêt, peut-être deux heures, peut-être plus, quand on est un enfant, on ne sait plus. Ils m’emmenaient à l’école en pyjama”.

Ces propos ont été soutenus par sa grand-mère, pour qui Yann a toujours été le petit garçon affectueux qu’on humiliait sans cesse, à côté d’Alexandre, “le faux jeton”. Malgré tout cela, Yann déclare ne pas en vouloir à son frère, car il le considère comme une “victime passive”. Il estime aussi que son frère était jaloux de ses prix littéraires et qu’une preuve de ses maltraitances est que ni son frère, ni ses parents ne l’ont poursuivi en diffamation. 

Chroniqueur

Yann Moix sera bientôt chroniqueur dans l’émission De quoi j’me mêle, sur C8, aux côtés d’Éric Naulleau.